Violentes manifestations à Bastia, de nouvelles condamnations

Palais de justice de Bastia (Haute-Corse) / © M. CANDEL / FTVIASTELLA
Palais de justice de Bastia (Haute-Corse) / © M. CANDEL / FTVIASTELLA

Trois jeunes hommes étaient jugés jeudi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Bastia dans le cadre de l'enquête sur des violences ayant émaillé des manifestations en octobre 2016 à Bastia.

Par France 3 Corse ViaStella

Olivier Messina a été condamné à six mois de prison ferme sans mandat de dépôt et un mois pour refus de prélèvement d'ADN.

Adrien Matarise et Julien Muselli ont été relaxés. Le tribunal a toutefois condamné Julien Muselli à deux mois de prison sans mandat de dépôt pour refus de prélèvement d'ADN.

Le procureur avait requis des peines de 4 à 12 mois de prison ferme, et demandé un mandat de dépôt pour deux des prévenus.

Les trois prévenus, âgés d'une vingtaine d'années avaient été interpellés mercredi. Déférés au palais de justice de Bastia en vue d'une comparution immédiate, ils étaient poursuivis d'avoir participé à des préparatifs en marge de violences et dégradations survenues lors de deux manifestations les 5 et 15 octobre 2016 à Bastia.

Lors de ces manifestations, des membres des forces de l'ordre avaient été blessés par des jets de projectiles et plusieurs véhicules avaient été incendiés par des jets de coktails Molotov.

Ces manifestations avaient été organisées en soutien à trois jeunes nationalistes, condamnés à des peines de prison ferme pour un attentat à la voiture bélier contre la sous-préfecture de Corte en Haute-Corse, le 1er avril 2012.

Sur le même sujet

Fouille à nu

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne