• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Mine de Canari : Des sacs d’amiante jetés dans un cratère

Dépôts amiantifères dans un cratère de l'ancienne mine de Canari, le 24 mars 2016. / © Tiphaine Urtizverea
Dépôts amiantifères dans un cratère de l'ancienne mine de Canari, le 24 mars 2016. / © Tiphaine Urtizverea

A Canari, de nouveaux dépôts illicites de déchets toxiques ont été constatés dans l'ancienne mine. A côté des encombrants, on y a découvert récemment des sacs de dépôts amiantifères.

Par France 3 Corse ViaStella

C'est l'association de défense de l'environnement U Levante qui a alerté les autorités. Des dizaines de sacs d'amiante ont été déposés dans un des cratères de la mine la semaine dernière. 

Mise en danger de la vie d’autrui

 
Dans un courrier au préfet, U Levante dénonce la mise en danger de personnes et le non respect des règlements sanitaires. Elle y explique avoir été alertée par les habitants qui ont vus récemment de "très gros camions [qui] arrivent très tôt sur le site, empruntent une très longue piste et vont y déverser des tonnes de déchets de chantier".
 
Le maire de Canari, Armand Guerra, a décidé de porter plainte contre X. Deux sociétés de travaux publics sont suspectées et pourraient être poursuivies pour mise en danger de la vie d'autrui et infraction au code du travail.
Le maire de Canari, Armand Guerra, sur le site de l'ancienne mine, le 24 mars 2016. / © Tiphaine Urtizverea
Le maire de Canari, Armand Guerra, sur le site de l'ancienne mine, le 24 mars 2016. / © Tiphaine Urtizverea
Pour l’instant, la priorité est à la sécurisation et à l'enrochement de l'entrée du site. Une enquête est en cours et devrait déboucher dans les prochains jours.
 

Une mine toxique

 
La mine de Canari fut le poumon malheureux de toute une économie. De quelques centaines de tonnes extraits au début de son exploitation en 1941, la production de la mine de Canari atteignit les 30.000 tonnes en 1961, couvrant 50% des besoins industriels de la France.

Des centaines de mineurs y travaillèrent pendant des années, sans protection, inhalant quotidiennement et pendant des heures des fibres d'amiante. En 1965, les alertes sanitaires et surtout l'épuisement de la ressource entraînent la fermeture de la mine de Canari. Le site est laissé à l'abandon pendant 40 ans, exposant ses fibres aux quatre vents, sur le versant ouest du Cap Corse.
 
► Un reportage de Typhaine Urtizverea et Christian Giugliano 
Reportage Mine Canari


A lire aussi

Sur le même sujet

Les élections présidentielles tunisiennes vues de Corse

Les + Lus