Nouvelles tensions au Parc Naturel Régional de Corse

Antoine Versini, 1er vice-président du Parc Naturel Régional de Corse, Maire de Cristinacce / © FTVIASTELLA
Antoine Versini, 1er vice-président du Parc Naturel Régional de Corse, Maire de Cristinacce / © FTVIASTELLA

Des échanges houleux entre Antoine Versini, premier vice-président du Parc et Jacques Costa, le président ont eu lieu mercedi lors de la réunion du comité syndical à Corte. Un épisode qui fait suite aux tensions de ces derniers mois entre les deux hommes.

Par Pierrick Nannini / FTVIASTELLA

"Vous êtes un dictateur !" a lancé Antoine Versini, premier vice-président du Parc proche de Femu a Corsica à Jacques Costa, le président, qui ne s’est pas démonté et lui a répondu : "C’est vous qui êtes tordu!".

Un échange musclé entre les deux hommes qui ne surprend guère. Jacques Costa et Antoine Versini se sont opposés publiquement ces derniers mois, si bien que toutes les délégations d’Antoine Versini lui ont été retirées par le président du Parc Naturel Régional de Corse (PNRC).

L’origine du désaccord remonte à décembre dernier où Jacques Costa avait pris la décision de nommer José Filippi, directeur adjoint financier du Parc, en lieu et place de la directrice qui assurait l’intérim depuis septembre 2016. Ce choix avait provoqué le courroux d’Antoine Versini qui avait dénoncé notamment la forme "d’une décision arbitraire, prise d'une façon unilatérale, sans aucune concertation ni discussion préalable".

Jacques Costa avait reçu un soutien de poids, celui des agents du Parc qui avaient volés à son secours. Ils avaient dénoncé la gestion financière actuelle et se réjouissait du retour de José Filippi, qualifié de "directeur naturel du Parc". Un poste qu’il avait occupé entre 1997 et 2007.

En revanche, la majorité territoriale avait peu apprécié le choix de Jacques Costa. Ils avaient dénoncé tant la méthode que le fond et avaient tenu à rappeler qu’à aucun moment ils n’ont été concertés alors que la Collectivité de Corse finance à hauteur de 85% le Parc naturel.

Rappelé à l’ordre, le président du syndicat mixte s’était montré ferme et avait acté l’embauche de José Filippi.

Intervenants : Jacques Costa, président du Parc Naturel Régional de Corse; Antoine Versini, 1er vice-président du Parc Naturel Régional de Corse, maire de Cristinacce; José Filippi, directeur Général des Services du Parc Naturel Régional de Corse. Equipe : Marc-Antoine Renucci, Pierrick Nannini

Quelques mois après ce chjam’è rispondi, les relations semblent s’être apaisées entre la majorité territoriale et Jacques Costa. Petr’Anto Tomasi, président du groupe Corsica Libera à l’Assemblée de Corse, a d’ailleurs été élu vice-président du Parc à l’unanimité lors du comité syndical de ce mercredi.

Présidence et élus, tous devront travailler dans le même sens.

L’enjeu principal pour le Parc Naturel Régional de Corse reste la validation de la nouvelle Charte, indispensable à l’obtention du label. Elle sera soumise au Conseil National de la Protection de la Nature le 20 juin prochain à Paris.

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus