Nuit des étoiles 2017 : où observer le ciel en Corse ?

© Maxppp
© Maxppp

Une nouvelle édition de la nuit des étoiles est prévue les 28, 29 et 30 juillet. Deux événements sont prévus par des clubs d’astronomie en Corse mais la faible pollution lumineuse devrait permettre d’observer de nombreux astres partout sur l'île.

Par P.S.

Si vous ne vivez pas près d’un club d’astronomie qui organise une soirée spéciale « Nuit des étoiles », la Corse est un lieu privilégié pour observer Jupiter, Saturne, ou les étoiles filantes.

La carte ci-dessous montre la pollution lumineuse. Plus le fond est bleu marine, moins la lumière des villes risque de gêner l’observation des étoiles. La Corse est presque exclusivement bleu marine !
© Avex 2016 / Frédéric Tapissier
© Avex 2016 / Frédéric Tapissier


Un transat et des yeux

"Pour les regarder, un transat et vos yeux suffisent", affirment les organisateurs. Mais pour mettre toutes les chances de son côté, il est conseillé de s'écarter de toutes les lumières artificielles et d'être patient. Il faut compter au moins 10 minutes pour que la vision s'habitue à l'obscurité et puisse percevoir toutes les étoiles.

Le club Ajaccien d’astronomie propose deux soirées d’observation avec des spécialistes, les 28 et 29 (voir le programme dans l’encadré en fin d’article). L’astroclub de Porto-Vecchio a installé un télescope au camping U Mulinacciu de Lecci, pour une soirée découverte ce samedi à partir de 21h30.


 22h00, Jupiter et Saturne, seront visibles à l'œil nu. Les nuages de l'atmosphère de Jupiter et trois de ses quatre principaux satellites pourront être vus au télescope, tout comme les anneaux de Saturne.

Située à 385 années-lumière, dans la constellation du Cygne (au niveau de la tête de l'animal), l'étoile double très colorée Albiréo sera repérable à l'œil nu.

Etoiles filantes

Et à l'aide d'un télescope, les observateurs pourront distinguer les deux étoiles, l'une jaune et l'autre bleue.

"Beaucoup de passages de satellites seront visibles. On verra la Station spatiale internationale (ISS) très facilement", a expliqué jeudi Olivier Las Vergnas, président de l'AFA, lors d'une conférence de presse.

Les Nuits des Étoiles seront également l'occasion d'observer les Perséides, ces étoiles filantes qui sont en réalité des poussières échappées de la comète Swift-Tuttle, et qui croisent la trajectoire de la Terre du 17 juillet au 24 août.

Cette année le pic d'activité des Perséides est prévu dans la nuit du 12 au 13 août mais "ce week-end sera propice à l'observation des étoiles filantes", promet à l'AFP Clément Plantureux.

Terres habitables

L'accent des Nuits des étoiles est mis cette année sur les terres habitables et l'infini variété des habitats naturels car "chaque étoile visible à l'oeil nu dans le ciel d'été cache sans doute une pluralité de mondes", rappelle l'AFA.

"La science par la découverte de milliers d'exoplanètes fait rêver sur la possibilité que la vie existe dans notre galaxie", explique Michel Viso, exobiologiste au Cnes (Centre national d'études spatiales), partenaire des Nuits des étoiles.

"On rêve de ne pas se retrouver seul en tant que forme de vie mais les chances ou les risques de détecter des formes de vie dites intelligentes me semblent absolument infinitésimales", ajoute-t-il.

En 2014, des astronomes découvraient la première terre potentiellement habitable, Kepler-186f. Depuis, ils en ont débusqué 51 autres ! Mais la seule accessible reste... la Terre.

"Avec le plus rapide des vaisseaux spatiaux dont l'homme dispose, il nous faudrait 18.000 ans pour atteindre Proxima B, la planète potentiellement habitable la plus proche du système solaire", souligne Clément Plantureux.

"Il n'existe pas de « terres de secours », pas de plan B pour l'Humanité", rappelle l'AFA. "Raison de plus pour changer notre regard sur la terre et la conserver « habitable »."

Le programme de la Nuit des étoiles le 29 juillet à Ajaccio

1) Atelier n° 1 : Conférence sur le thème « Les Terres Habitables ».

Conférence conçue par Paul DEDIEU, animée par Paul DEDIEU et Raymond EMERY.
La vie au sens terrien du terme, Pour que la vie puisse naître sur une planète, Le rôle du champ magnétique terrestre, Depuis l’antiquité, la prodigieuse intuition de nos ancêtres, Où se trouvent les exoplanètes potentiellement habitables, Le handicap des distances, La détection des exoplanètes,
Les révélations de l’année 2017, Faut-il chercher la vie sur des planètes qui ressemblent à la Terre ? La recherche des extraterrestres avec le programme SETI, Les futurs vaisseaux spatiaux vers les étoiles proches.

2) Atelier n° 2 : Découverte de la voûte céleste et contes mythologiques.

Atelier animé par Lucien LUCIANI et Jean Pierre ROUX.
Découverte et identification des plus belles étoiles et constellations d’été telles que la « Grande Ourse », la « Petite Ourse », la « Lyre », le « Cygne », l’ « Aigle »,, « Hercule », le « Scorpion », le « petit Triangle de l’été », et bien d’autres encore, le tout agrémenté de contes et légendes mythologiques.
Les visiteurs pourront apprendre à s’orienter dans le ciel en sachant reconnaître l’étoile Polaire et tous les autres « jalons du ciel ». Au gré de la découverte du ciel et des constellations, seront racontées les légendes de la naissance (mythologique) du Monde, de la Grande Ourse, du Cygne, du Scorpion, etc…
Nous parlerons également aux visiteurs des « distances dans l’univers » en expliquant les différentes unités de mesure utilisées en astronomie (Unité Astronomique, Année de Lumière).

3) Atelier n° 3 : Le couple Terre – Lune.
Atelier conçu et animé par Pierre François ACCIARI qui expliquera aux visiteurs les saisons, les cercles polaires, les marées et les phases de la Lune.

4) Atelier n° 4 : Observation au télescope.
Atelier animé par Jean Pierre BEAUD, Marie Pierre RENUCCI et Alexandra CONFORTO.
Le Club mettra à la disposition du public deux télescopes de 360 mm d’ouverture.
L’attraction principale de cet atelier sera l’observation au télescope de l’astre que les astronomes amateurs appellent « le Joyau du ciel », c’est-à-dire la planète Saturne avec ses célèbres anneaux et son plus gros satellite, Titan.
Au cours de la soirée, le public pourra également observer d’autres objets, tels que nébuleuses, galaxies ou amas d’étoiles.
***
Ces 4 ateliers étant « ‘tournants » sur une durée de 30 mn, les visiteurs pourront donc passer d’un atelier à l’autre et ainsi profiter de l’ensemble du programme proposé.

L'atelier d'observation est gratuit, pour les autres, prévoir une participation symbolique de 3€ par personne.

Toutes les informations sont disponbles sur le site internet du club d'astronomie. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus