• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Pollution à Bastia : la Moby Lines pointée du doigt

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

La compagnie maritime italienne Moby Lines, déjà interpellée à l’été 2016 pour des problèmes de nuisances sonores et olfactives, a fait l’objet vendredi d’une nouvelle demande de mise en conformité de l’un de ses navires par la mairie de Bastia.

Par France 3 Corse ViaStella

L’été est fini mais les nuisances sont toujours là. Bruits de moteur et fumées noires, les riverains du port de commerce de Bastia ne s’en sortent pas. Et pourtant, à l’été 2016, la compagnie maritime Moby Lines avait mis en œuvre des mesures pour parer au plus pressé. 

L’un de ses navires, le Moby Zaza jugé à l’origine de ces désordres, avait bénéficié d’un changement de carburant –moins polluant- et mis à quai aussi loin que possible des habitations.

Peine perdue, c’est désormais un autre navire de la compagnie maritime italienne qui est dans le viseur des riverains et de la municipalité bastiaise.

Dans un communiqué, le maire de Bastia Pierre Savelli indique que de "depuis quelques semaines, de nouvelles nuisances sonores et olfactives ont été relevées, provenant cette fois-ci du Moby Corse."

Joint par la mairie, le président de la Moby Lines, Fabien Paoli a indiqué prendre de nouvelles mesures "afin que des travaux soient entrepris visant à réduire de façon significative le bruit émis et ce dans les plus brefs délais."

Ces travaux demanderont un arrêt d’une dizaine de jours de la ligne Nice/Bastia/Nice, le bateau devant se rendre au Port de Gênes pour modification, précise la compagnie.

"Dans l’attente des travaux et en accord avec la Capitainerie du Bastia, nous ferons stationner, dans la mesure du possible, le Moby Corse au Poste 8, quai le plus éloigné des habitations de riverains", a indiqué M. Paoli.

Quant à l'épaisse fumée s'échappant de la cheminée du navire, M. Paoli  a également indiqué "prendre l’initiative de changer le Fuel IFO (1.5% teneur en soufre) pour le substituer à du gasoil (0.1% teneur en soufre) qui réduit nettement les émissions." Dont acte.

A lire aussi

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus