Pourquoi est-il si difficile d'exporter depuis la Corse ?

Selon les douanes, la Corse exporte surtout vers la Suisse, l'Italie et l'île britannique d'Anguilla. / © FTVIASTELLA
Selon les douanes, la Corse exporte surtout vers la Suisse, l'Italie et l'île britannique d'Anguilla. / © FTVIASTELLA

Avec 135 millions d'euros d'exportations en 2017, la Corse a battu un record pourtant encore bien loin des autres régions. Si le transport, obstacle historique, reste un problème, il est aujourd'hui contourné par un secteur en plein essor : la vente de services.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

La Corse a battu un record l'an dernier avec 135 millions d'euros d'exportations. C'est deux fois plus qu'en 2016, mais c'est le plus bas montant des régions françaises. A comparer, c'est 160 fois moins que la région PACA.

L'agroalimentaire est le pilier des exportations corses. Le secteur représente à lui seul le quart du commerce extérieur de l'île, selon les douanes. L'Union des Vignerons de l'île de Beauté fait partie des plus gros exportateurs de Corse. Les ventes hors de France représentent 16% de sa production.

Vendre à l'export coûte cher aux entreprises insulaires. Si certaines peuvent se le permettre la plupart des petites entreprises qui composent le tissu économique insulaire, n'ont aucune chance. A moins de faire dans la vente de services.

L'e-commerce, et la vente de service dématérialisé ouvrent de nouveaux horizons : la start-up Volpy l'a bien compris. En 16 mois, l'application de l'entreprise qui fait du diagnostic de téléphone portable a été téléchargée 600 000 fois.

Cette start-up de 17 salariés va ainsi doubler son effectif d'ici la fin de l'année. Des ingénieurs et autres postes qualifiés vont être recrutés pour lui permettre de partir à la conquête des marchés espagnol et allemand.

Aller plus loin, voir le dossier d'Emilie Arraudeau et Marion Fiamma

Intervenants - Karine Morel, responsable du développement commercial export de l'UVIB; Guillaume Guidoni, économiste, conseiller stratégique du président de l’Agence de Développement Économique de la Corse (Adec); Lena Serdjanian, chargée d’affaires Corsica Statistica, Adec; Pierre Orsini, vice-président de la chambre de commerce de la Haute Corse; Marc Simeoni, co-fondateur de Volpy.

Sur le même sujet

Corse : trois-quarts des maires ont été victimes d’incivilités ou de menaces ces 15 dernières années

Les + Lus