Procès des gîtes ruraux: la protection fonctionnelle de Paul Giacobbi pourrait être annulée

Thierry Gamba-Martini, de dos, Paul Giacobbi, au centre et Jacques Costa, à droite, lors de la première audience en décembre 2016. / © Christian Buffa / MAXPPP
Thierry Gamba-Martini, de dos, Paul Giacobbi, au centre et Jacques Costa, à droite, lors de la première audience en décembre 2016. / © Christian Buffa / MAXPPP

Dans l'affaire dite des gîtes ruraux, le rapporteur public du tribunal administratif demande l'annulation de la protection fonctionnelle accordée à Paul Giacobbi. On connaîtra la décision du tribunal administratif le 4 juillet. 

 

Par Sébastien Bonifay

Dans cette affaire, Paul Giacobbi a été condamné à trois ans de prison avec sursis, cinq ans d'inéligibilité et 25.000 euros d'amende. 
Ce qui lui était reproché, ce sont des détournements de fonds publics, à hauteur de 480.000 euros, au préjudice du département de Haute-Corse durant la période où il en était président (1998-2010).

Ce même département de Haute Corse a décidé, en septembre 2017, de prendre en charge les frais de justice de Paul Giacobbi dans ce procès. 
On appelle cela "la protection fonctionnelle".
 
Paul Giacobbi a été président du conseil départemental 2B de 1998 à 2010. De 2010 à 2015, il a été président du conseil exécutif de Corse. / © PASCAL POCHARD-CASBIANCA / AFP
Paul Giacobbi a été président du conseil départemental 2B de 1998 à 2010. De 2010 à 2015, il a été président du conseil exécutif de Corse. / © PASCAL POCHARD-CASBIANCA / AFP


Le préfet de région a demandé l'annulation de cette délibération. Et le rapporteur public du tribunal administratif en a fait de même. 
En revanche, il a rejeté la requête qui concernait la protection fonctionnelle accordée aux trois fonctionnaires également impliqués dans l'affaire. L'ancien directeur général des services, un chargé de mission et un chef de service

Le tribunal administratif rendra sa décision le 4 juillet prochain. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus