• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Que pensent les Bastiais du grand débat national ?

Une discussion autour du grand débat national, mairie d'Arras, 19 janvier 2019. / © Olivier Corsan / MAX PPP
Une discussion autour du grand débat national, mairie d'Arras, 19 janvier 2019. / © Olivier Corsan / MAX PPP

Á Bastia, comme partout en France, le grand débat national est lancé. La population est invitée à faire connaître ses "doléances", son avis, sur ce qui pourrait améliorer ses conditions de vie, notamment dans le cahier prévu à cet effet, jusqu'au 15 mars prochain.

Par France 3 Corse ViaStella

L'Elysée et Matignon ont lancé un grand débat national, relayé par les maires, pour demander aux citoyens de s'exprimer sur leurs desiderata.

À Bastia, entre la place du Marché et la place Saint-Nicolas, le grand débat national, fait lui-même débat.

Pour certains, le président Emmanuel Macron, profite de cette initiative pour faire valoir son image "c'est de la communication, ça lui fait une bonne propagande".

Pour d'autres, le débat national doit conduire à des résultats concrets, notamment pour une région telle que la Corse, la région la plus pauvre de France. Selon les chiffres de l'INSEE, le taux de pauvreté s’élève à 18,5 % sur l'île, soit à une personne sur cinq

Dans les allées du marché, un même leitmotiv : le pouvoir d'achat pour les jeunes et pour les retraités "pour rendre la dignité aux gens... Du travail pour tout le monde et du partage".

En Corse, comme partout en France, la population a jusqu'au 15 mars prochain pour faire entendre sa voix.
 
Intérêt de la population bastiaise pour le grand débat national
Que pensent les citoyens corses du grand débat national ? - France 3 Corse - P. NICOLAS Pierre, W. REDONNET, J. ANTOMARCHI

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW - Eugénie Bogdanova, Réceptionniste saisonnière

Les + Lus