• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rentrée scolaire : les parents d'élèves de Folelli bloquent l'accès à l'école

La rentrée ne se fera pas aujourd'hui à l'école primaire de Folelli. / © Anne-Marie Leccia
La rentrée ne se fera pas aujourd'hui à l'école primaire de Folelli. / © Anne-Marie Leccia

La suppression d'un poste, et donc d'une classe, à l'école maternelle de Folelli inquiète les parents, mais également le maire. Ce matin il se sont réunis devant le portail de l'établissement et l'ont cadenassé, pour empêcher la tenue des cours. 

Par Sébastien Bonifay

Ils se sont donné rendez-vous très tôt pour poser un cadenas sur la porte, et éviter que les enfants rentrent en classe, mais également les enseignantes et les enseignants.
Les parents d'élèves sont très inquiets de la situation, et ont décidé de se mobiliser dès la rentrée. 
 
Les élèves, ce matin, sont restés à la porte, cadenassée, de l'école / © Anne-Marie Leccia
Les élèves, ce matin, sont restés à la porte, cadenassée, de l'école / © Anne-Marie Leccia
 

3 classes en bilingue, 2 en standard

Cette année, il n'y aura plus 6 classes mais 5 à l'école maternelle de Folelli pour les 125 élèves. 
Un poste a été supprimé, dans la filière standard. 
Désormais, il y aura 3 classes en bilingue, et 2 en filière standard. 
 
greve folelli
Intervenants - Francesca Tisne-Borelli Présidente de l'Association des parents d'élèves de Folelli Equipe - Anne-Marie Leccia Typhaine Urtizverea

Avec les conséquences que l'on imagine : une augmentation des effectifs. 
Selon les parents, il y aura 31 élèves par classe, beaucoup trop pour un enseignement approprié. 
 

On ne lâchera pas


"On a déjà essayé de discuter avec l'inspection en fin d'année, qui nous a pas entendus. En février, mars, quand ç a avait été annoncé on nous avait promis le blocage de la classe et non la fermeture, et finalement la fermeture a été actée.(...) On espère la réouverture, on ne lâchera pas", nous confirme Francesca Tisneu-Borelli, la représentante des parents d'élèves. 
 
Au fil des minutes, le rassemblement prend de l'ampleur / © Anne-Marie Leccia
Au fil des minutes, le rassemblement prend de l'ampleur / © Anne-Marie Leccia

Yannick Castelli, le maire de la commune, Penta-di-Casinca, est venu sur place, pour soutenir le mouvement. 
A l'en croire, la décision est d'autant plus incompréhensible que 68 nouveaux logements devraient être livrés prochainement sur la commune.
Peut-être même dès le mois de janvier. 

Ce qui implique l'arrivée de nouvelles familles, et donc de nouveaux enfants à scolariser. 

Une réunion s'est tenue dans la journée à la mairie de Penta-di-Casinca avec l'inspecteur d'académie, mais aucune décision n'a été prise. Mais le blocage a été levée, et jeudi matin, les tout-petits pourront finalement faire leur rentrée.



 

Sur le même sujet

Vincent Monnerie sillonne la Corse, armé de sa brouette, pour sensibiliser à la maladie de Charcot

Les + Lus