Saint-Florent : un homme blessé par balle à la sortie d'un établissement de nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B

Un homme d'une trentaine d'année a été légèrement blessé par balle, dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 août, à Saint-Florent. Il s'agit du militant nationaliste Ghjuvan Battista Pieri, président de la Ghjuventù libera.

Les faits se sont produits dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 août, au sortir d'un établissement de nuit situé sur la commune de Saint-Florent.

Un homme âgé d'une trentaine d'années aurait été légèrement blessé par une arme à feu. Il s'agit, selon nos informations, de Ghjuvan Battista Pieri, président de la Ghjuventù Libera, la section des jeunes indépendantistes de Corsica Libera.

Il se serait par la suite rendu par ses propres moyens au centre hospitalier de Bastia, où il a été pris en charge sans besoin d'être admis. "Le premier examen médical indiquait une blessure par balle, précise le procureur de la République de Bastia, Arnaud Viornery. Nous allons en lancer d'autres pour confirmer le diagnostic."

Selon les premiers éléments recueillis par le parquet, "les faits auraient été commis dans le cadre d'une rixe. Des coups de feu auraient été tirés, et auraient été à l'origine de ce qui apparaît être une blessure par balle."

Dans un communiqué paru dimanche 30 août, le mouvement Ghjuventù Libera précise que la victime "ne participait aucunement à la rixe mais tentait d'y mettre fin et de calmer les esprits."

Enquête ouverte

Une enquête est ouverte, sous la qualification de violence avec arme sans ITT, "aucun certificat médical ne nous ayant à ce jour été transmis", indique Arnaud Viornery. Elle est confiée à l'antenne bastiaise de la police judiciaire, et devra déterminer les circonstances précises des faits, à savoir notamment l'origine de la rixe, ainsi que le ou les auteurs du ou des tirs.

À ce stade, aucune garde à vue n'a été tenue et aucune arme n'a été saisie dans le cadre de ce dossier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité