Semaine bleue : favoriser un personnel local pour la santé des résidents d’EHPAD

La semaine bleue, qui vise à sensibiliser l’opinion sur la contribution des retraités à la vie économique, prend fin ce dimanche. À l’EHPAD de Tattone, patients et personnels sont originaires du Centre Corse. Une façon de créer une ambiance quasi familiale nécessaire aux résidents.

Par France 3 Corse ViaStella

Chanter pour faire travailler la mémoire, c’est l’une des activités proposées à l’Établissement d'Hébergement
pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) de Tattone. La structure s’oriente clairement vers l’accueil de personnes âgées souffrant de troubles dégénératifs.

Ici, deux tiers des résidents sont originaires des environs. « Le fait d’être à Tattone, pas très loin de leur village, c’est-à-dire pas très loin de leurs habitudes de vie et le fait de maintenir des liens sociaux avec les familles. Ça permet à la personne de retrouver dans sa mémoire ce qui va lui permettre de créer des émotions », indique Margot Ristori, psychologue.

Parmi la soixantaine de patients, cet établissement public accueille aussi des personnes en perte d’autonomie physique. C’est le cas d’Angèle Grisoni, 89 ans. « À la maison je n’aurais pas pu être soignée comme je suis soignée ici. Des fois, les infirmières à la maison viennent à n’importe quelle heure pour les soins. Et puis je ne peux pas me déplacer comme je veux. Donc ici je suis bien aidée, pour les douches et tout. Vraiment on est bien », confie-t-elle.

Semaine bleue : favoriser un personnel local pour la santé des résidents d’Ehpad
Intervenants : Margot Ristori, psychologue ; Angèle Grisoni , 89 ans ; Dr Paul Venturini, médecin coordonnateur, Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Tattone Reportage : FERRER Caroline ; ROMBALDI Franck ; ALFONSI Vanessa

Des relations familiales


L’EHPAD de Tattone compte une quarantaine d’agents pour la plupart issus du Centre Corse. Des soignants locaux qui favoriseraient une certaine continuité culturelle des soins. « L’avantage, hormis l’avantage climatique, c’est d’être pris en charge par une population du Centre.

C’est quand même une relation qui est familiale puisque nos personnes, qui sont finalement les forces vives de cette région, vont les prendre en charge comme les leurs
», précise le docteur Paul Venturini, médecin coordonnateur EHPAD de Tattone.

Il existe 28 EHPAD en Corse, mais le défi de l’agence régional de la santé est désormais de favoriser plutôt le maintien à domicile. Ce qui est aussi le souhait de 90% des personnes âgées.


A lire aussi

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus