Vague de froid : les éleveurs protègent leurs bêtes

La vague de froid continue de s'installer sur la Corse, où des chutes de neige sont tombées lundi 26 et mardi 27. Pour les éleveurs du Niolu, en territoire montagneux, la priorité était de rassembler les troupeaux et les alimenter suffisamment pour supporter la baisse des températures.

Le repas : un moment crucial pour aider les bêtes à supporter le froid.
Le repas : un moment crucial pour aider les bêtes à supporter le froid. © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella
Nourrir les bêtes, c'est le grand défi des éleveurs lorsque les températures sont négatives. Car il faut aller vite : avec le froid, les moutons d'Amad sont plus gourmands et quand vient l'heure de la distribution de l'unique repas de la journée, c'est l'effervescence. Il faut donc veiller à ce que chacun y trouve son compte. Pour cela, Amad a sa technique : il répartit les bottes de foins un peu partout sur son terrain.

Dans le Niolu, déjà marqué par la raréfaction de châtaignes à cause du cynipse, l'alimentation hivernale des animaux est un vrai problème. La seule solution pour que les bêtes mangent à leur faim est d'importer, ce qui représente des surcoûts conséquents.

C'est cependant la seule difficulté majeure des éleveurs en hiver. Selon Marc Memmi, vétérinaire, "le froid en lui-même n'est pas tellement un problème pour les animaux". Le seuil de tolérance au froid est différent de celui des humains.

► Revoir le reportage de Frédéric Danesi, Christian Giuliano et Joseph Ienco :

Interviennent dans ce reportage : Amad, ouvrier agricole, et Marc Memmi, vétérinaire.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie météo froid