• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vins et spiritueux en Corse, comment se distinguer

Comment se distinguer quand on est producteur de vins et/ou de spiritueux en Corse, au coeur d'un marché très concurrentiel ? Deux exemples de production à Aléria, une liqueur de châtaigne et un muscat pétillant, deux "classiques" des produits du terroir insulaire. 

Par France 3 Corse ViaStella

La première est la distillerie Mavela, la seconde une cave coopérative. Deux exemples de production qui toutes deux ont misé sur l'originalité, la qualité et le naturel. C'est que, le marché des vins et spiritueux est presque saturé sur l'île. Pour se distinguer, les producteurs doivent innover, se distinguer, en travaillant pour améliorer la qualité de produits qui existent déjà ou en créant de nouveaux produits.

Reportage Angélique Mangon et Grégoire Bézie :
Vins et spiriteux à Aleria
Intervenants : Stefanu Venturini, Distillateur - Domaine Mavela; Nicolas Venturini, Distillateur - Domaine Mavela; Alain Leymari, Oenologue - Cave coopérative d'Aléria

La distillerie Mavela mise sur ses classiques, avec quelques originalités. Liqueur de chocolat, au citron noir d'Iran ou d'ail de Corée, des saveurs inédites qui peuvent faire la différence et séduire de nouveaux clients. Mais son produit phare demeure la liqueur de châtaignes du Fiumorbo, séchées au four de bois. Un fumet qui rappelle un goût d'antan.  

A quelques kilomètres de là, la cave coopérative d'Aléria créé elle un muscat pétillant 100 % naturel, mais aussi 100 % corse. Rien n'est ajouté, le gaz et le sucre sont issus de la macération.  Cette fois c'est la jeune clientèle qui est visée, le marché du muscat doux étant plutôt stagnant. 







Sur le même sujet

Entretien avec Thibaud Assante, organisateur de la Corsica-Classic

Les + Lus