• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

2 550 candidats planchent sur le bac

Pas question de tenter la moindre triche, rappelle le gouvernement, après les fuites qui ont ébranlé l'examen en 2011.

Par Grégoire Bézie

video title

video title

Bac 2012, coup d'envoi des épreuves

L'emblématique épreuve de philosophie a marqué lundi le coup d'envoi du baccalauréat 2012, qui concerne plus de 700.000 candidats en France, 2550 en Corse, lors d'une session placée sous une surveillance renforcée après les fraudes de l'an dernier.

Créé en 1987, les candidats au Bac Pro sont de plus en plus nombreux chaque année, pas moins de 700 en Corse, près de 220.000 candidats au niveau national, en hausse de 27,67% sur un an. En 2011, leur nombre avait déjà bondi en raison notamment de la réforme Darcos qui a réduit à partir de 2009 le cursus de quatre à trois ans.

Le Bac Pro totalise cette année pas moins de 84 spécialités dont 10 nouvelles, parmi lesquelles bio-industries de transformation ou perruquier-posticheur.

Les candidats au bac général ont donné le coup d'envoi des épreuves avec lundi l'emblématique épreuve de philosophie. Puis ce sont donc les candidats au bac professionnel qui ont attaqué, avec une autre discipline, le français, suivis des candidats au bac techno. Tous vont poursuivre leur marathon écrit pendant une semaine avant les premiers oraux. Puis ils devront patienter jusqu'au 6 juillet pour savoir s'ils ont ou non, décroché leur diplôme.

Tricher au bac est risqué rappelle au passage le gouvernement. Ce délit peut coûter notamment cinq ans d'interdiction de passer un examen. Cette année, la lutte contre la fraude a été érigée en priorité, après les fuites qui ont ébranlé l'examen en 2011. Le ministère de l'Education nationale a annoncé la présence de détecteurs de portables dans certains centres d'examen, sans préciser leur nombre ni leur localisation.

Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus