• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Adopter en Corse

Moins de cinq enfants sont adoptés chaque année en Corse. Et pourtant, les demandes sont importantes.

Par Grégoire Bezie

video title

Dossier : Adopter en Corse

Moins de cinq enfants sont adoptés chaque année en Corse. Et pourtant, les demandes sont importantes, vingt fois plus que le nombre de dossiers qui aboutissent. Pour venir en aide aux adoptants dans leurs parcours, une association s¿est montée, Enfance et Famille d'Adoption de Haute-Corse. (EFA 2B)

En Corse les adoptions sont rares et les délais d'attente sont longs, en moyenne cinq ans. En 2012, six dossiers d’adoption ont abouti dans l’île, cinq en 2011, dont trois en Haute-Corse et deux en Corse-du-Sud. Pour venir en aide aux adoptants dans leurs parcours, une association s’est montée, Enfance et Famille d'Adoption de Haute-Corse.(EFA 2B)

L’association organise des rencontres entre familles adoptives, afin qu’elles puissent échanger leurs expériences et s’entraider. Elle tente également de clarifier les démarches de celles qui désirent adopter un enfant, en France ou à l’étranger, en les informant, en les aidant à monter leur projet. Un parcours du combattant.

En France : Quatre enfants adoptés sur cinq sont nés à l'étranger. L'an dernier sur tout le territoire hexagonal, 1 995 enfants ont été ainsi adoptés à l'International. C'est 43% de moins qu'en 2010. Une baisse liée à l'arrêt des adoptions en Haïti, à leur diminution au Vietnam, et à l'essor des adoptions nationales dans certains pays comme la Chine.

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus