Décès d'une randonneuse sur le GR20

Le corps sans vie d'une randonneuse de 58 ans, disparue le 21 juin, a été découvert lundi sur le Monte Cinto.

Par Grégoire Bézie

video title

2.706 m), par des militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Corte.

D'importants moyens terrestres et aériens avaient été mis en oeuvre pour retrouver la vacancière disparue jeudi dernier dans le massif d'Asco.

Elle avait quitté le groupe avec lequel elle s'était engagée sur le chemin de grande randonnée GR20, renonçant en raison des difficultés de cette marche particulièrement éprouvante. Elle avait indiqué à ses compagnons ne pas se sentir en mesure de poursuivre la randonnée et qu'elle préférait redescendre dans la vallée. Réputé comme le plus difficile des chemins de grande randonnée, le GR20, qui se parcourt en moyenne en une quinzaine de jours, traverse la Corse du Nord au Sud en passant par les plus hauts sommets de l'île, souvent à plus de 2.000 m, sur une distance de près de 200 km. Chaque année, des randonneurs, parfois mal préparés, insuffisamment équipés ou surpris par des conditions climatiques pouvant être très changeantes, s'y égarent, certains se blessant, d'autres y perdant la vie.

Sur le même sujet

Cuntrastu - Michel Castellani, député nationaliste corse (1er circo 2B)

Les + Lus