Election sur fond de discorde

Joseph Martelli a été élu mardi matin à la présidence de l'Office Public de l'Habitat de Haute-Corse.

Par Grégoire Bézie

video title

Election houleuse à l'OPH de Haute-Corse

L'élection du président de l'Office Public de l'Habitat de Haute-Corse a eu lieu ce matin avec en toile de fond les municipales de 2014. José Martelli, proche du maire de Bastia a été élu avec 15 voix contre 5 à Eric Calloni, également PRG mais proche de François Tatti, candidat à la mairie.

Le conseiller général du sixième canton de Bastia, Joseph Martelli, a été élu dès le premier tour à la présidence de l'Office Public de l'Habitat de Haute-Corse, par quinze voix contre cinq pour son adversaire, Eric Calloni, conseiller général du cinquième canton de Bastia.

Le jeune radical de gauche s'estime victime d'"une chasse aux sorcières".

Une élection qui sent la poudre. Dans un courrier adressé au maire de Bastia, Eric Calloni dénonce "une véritable chasse aux sorcières contre les élus radicaux qui pourraient avoir une vue divergente". Le conseiller général PRG estime qu'Emile Zuccarelli a tout fait pour organiser l'éviction de sa candidature à la présidence de l'OPH. Eric Calloni, qui est également un proche de François Tatti, engagé dans un combat au grand jour contre le maire de Bastia et son fils Jean Zuccarelli pour les élections municipales de 2014,  accuse encore Emile Zuccarelli de vouloir "imposer une forme d'autocratie familiale". Pour sa part, le nouveau président de l'OPH, Joseph Martelli assume son appartenance "à la famille Zuccarelliste", mais se défend de toute influence pour son mandat.  

Et pourtant, si les prochaines municipales ne se dérouleront qu'en mars 2014, cette élection à l'Office Public de l'Habitat pourrait avoir des répercussions directes sur la course à la mairie de Bastia. Rattachés aux collectivités locales, les Offices Publics de l'Habitat ont notamment pour missions de favoriser la mixité sociale des villes et des quartiers et de loger les familles de ressources modestes. Selon Martin Agostini, président de la fédération logement de Corse-du-Sud, "sur l'île, 90% de la population serait éligible à un logement social". De quoi, représenter localement un portefeuille électoral important.

Sur le même sujet

Cargo échoué à Bonifacio : entretien avec le responsable de la réserve naturelle

Les + Lus