• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

“Fra li Monti”, à la découverte du GR20

Le sentier de grande randonnée 20 (GR20), épouse le relief montagneux du nord ouest de la Corse, au sud-est de l'île.

Par Grégoire Bézie

video title

video title

"Fra li Monti", à la découverte du GR20

Le sentier mythique de grande randonnée qui parcourt la Corse de Calenzana à Conca fête son quarantième anniversaire. Nombreux sont les amateurs de "Grandes Randonnées" qui viennent s¿y frotter tous les ans. Considéré comme le plus beau trek et GR du monde, sa réputation n¿est plus à faire.

Considéré comme le plus beau trek et GR du monde, sa réputation n’est plus à faire et lui vaut d’être le sentier de randonnée le plus dur d’Europe. Nombreux sont les amateurs de "Grandes Randonnées" qui viennent s’y frotter tous les ans.

Le GR20 Corse se conçoit comme une randonnée de montagne qui nécessite une très bonne condition physique.

L’oublier serait se mettre en difficulté, voire en danger. La randonnée s'étend sur près de 200 kilomètres par la haute chaîne de montagnes de l’île et les anciens lieux d’estives des bergers. Balisage rouge et blanc comme l’ensemble des GR, ce treck peut être effectué en 15 jours (environ une étape par jour) à raison de 5 à 8 heures de marche par jour, voire plus si les étapes sont « doublées » ou « triplées », ce que visent les randonneurs les plus expérimentés. Le record actuel est d’ailleurs détenu par Kilian Jornet Burgada en 32h54’8’’. Sans verser dans cet extrême, le GR 20 reste un itinéraire très sportif, réservé aux marcheurs confirmés ayant de l’expérience en montagne.

La randonnée se compose de deux parties, au Nord et au Sud. Beaucoup de randonneurs marchent dans le sens traditionnel, du nord au sud, mais il est également très populaire d'effectuer le parcours inverse. Quoiqu’il en soit, il faut tenir compte du fait que le GR20 traverse le Parc Naturel Régional Corse (PNRC) et que les bivouacs ne sont autorisés que dans des zones précises près des refuges. D'où la notion d'étapes bien délimitées. Il est aussi possible d'en faire qu'une partie. La partie nord, la plus difficile, en raison des chemins raides et rocheux, commence à Calenzana et s'arrête à Vizzavona. Là, il est possible de prendre le train pour Bastia ou Ajaccio. La partie sud, considérée comme la plus facile s'étend de Vizzavona à Conca.

Sur le même sujet

Ajaccio : le succès des glaces artisanales et locales

Les + Lus