• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusillade en Corse du sud

Charles Cervoni, un proche d'Alain Orsoni, mitraillé par des tueurs en moto en plein centre ville

Par Jean CROZIER

video title

video title

Tentative homicide à Ajaccio

Charles Cervoni, proche d'Alain Orsoni,circulait en voiture sur le cours Napoléon vers 23 heures samedi lorsqu'il a été pris pour cible par un ou plusieurs tireurs à moto. Touché à l'abdomen, au thorax et au foie, il se trouve dans un état préoccupant à l'hôpital de Bastia sous haute surveillance.

 La victime, âgée de 46 ans, a été gravement blessée par balles à l'arme automatique samedi dans le centre d'Ajaccio (Corse-du-Sud) alors qu'il circulait à bord de son véhicule.

 Selon les services de la préfecture, Charles Cervoni, un homme "inconnu de la justice", a été pris pour cible par un tireur à l'arrière d'une moto qui a "rafalé" son 4X4 au moyen d'une arme automatique, sur le cours Napoléon, l'artère principale de la ville, aux alentours de 23 heures.

"Il n'était pas seul à bord de sa voiture et a été touché sérieusement au thorax, au foie et à l'abdomen", a précisé une source policière.

Prise en charge par le Samu, la victime, consciente à l'arrivée des secours, a été transférée au centre hospitalier de la Miséricorde où elle a été "reçue dans un état critique", a déclaré un policier.

Selon l'agence Reuters, l'homme est un proche d'Alain Orsoni, président de l'AC Ajaccio et ancien dirigeant nationaliste du MPA (Mouvement pour l'autodétermination), et n'était pas armé au moment des faits, selon une source judiciaire.

Depuis le début de l'année, la Corse a connu plus d'une vingtaine d'homicides et tentatives, sur fond de recomposition du grand banditisme insulaire. Depuis cinq ans, plus de cent homicides ont été perpétrés dans l'île qui est devenue la zone la plus criminogène d'Europe. (Source: Reuters)

Dimanche matin,  vers les 1 heure du matin, par mesure de sécurité, Charles Cervoni a été transféré par hélicoptère à l'hôpital de Bastia où il actuellement sous haute surveillance policière.

Sur le même sujet

Ajaccio : 20 lettres inédites de la famille Bonaparte exposées au musée Fesch

Les + Lus