• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'avocat Antoine Sollacaro abattu en Corse du sud

Avec l'assassinat découvert en Balagne le même jour, cet homicide est le 15 eme depuis le début de l'année

Par Jean CROZIER (avec agences)

video title

La totalité des audiences ont été suspendues et des réunions organisées mardi dans les palais de justice de Bastia et d'Ajaccio, après l'assassinat de l'un des avocats corses les plus connus, Antoine Sollacaro, 63 ans, a-t-on appris de source judiciaire. Dans la cité impériale, où les affaires ont été renvoyées jusqu'à la semaine prochaine, une assemblée générale des magistrats en robe, fonctionnaires de justice et avocats est prévue mercredi à 14H00. Une motion sera lue en hommage à l'ancien bâtonnier d'Ajaccio, tué de plusieurs balles à bord de sa voiture mardi vers 09H15 dans une station-service du centre-ville, sur la route des Sanguinaires. Dans un communiqué, le Conseil national des barreaux (CNB) a fait part de sa "douleur et consternation". "Derrière ses prises de position parfois médiatiques mais toujours courageuses, se dressait une âme d'avocat généreuse et flamboyante", souligne le CNB. Né le 30 janvier 1949 à Propriano (Corse-du-Sud), Me Sollacaro, l'un des plus brillants avocats pénalistes de Corse, avait assuré jusqu'en 2011 la défense d'Yvan Colonna, condamné à la prison à perpétuité pour l'asassinat, en 1998, du préfet de Corse Claude Erignac.

Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus