Les Orsoni cessent leur grève de la faim

Guy Orsoni arrête sa grève de la faim débutée il y a 53 jours

Par Grégoire Bézie et J.Crozier (avec AFP)

video title

Guy Orsoni met fin à son jeûne

Depuis 54 jours il avait cessé de s'alimenter pour protester contre ses poursuites et sa détention dans des enquêtes pour assassinats. Le juge des libertés a rejeté ses demandes de remises en liberté. Son père, Alain Orsoni et deux autres proches ont également arrêter leur grève de la faim.

video title

video title

Guy Orsoni jeûne depuis 44 jours

Le cri d'alarme des avocats et de la mère de Guy Orsoni. Le 27 mars dans les locaux de la Ligue des Droits de l'Homme à Paris, ils ont interpellé une nouvelle fois la justice et l'opinon publique sur sa situation. En grève de la faim depuis 44 jours, Guy Orsoni très affaibli, conteste sa détention

Guy Orsoni, 27 ans, arrête sa grève de la faim débutée il y a 53 jours. C'est l'annonce faite vendredi soir par l'un de ses avocats.

Sa détention provisoire dans le cadre de deux dossiers d'assassinats a été renouvelléele 6 avril à Marseille.  Le juge des libertés a évoqué sa cavale en Espagne pour expliquer ce maintien en détention.

Guy Orsoni, son père et deux proches, cessent leur grève de la faim

Guy Orsoni, son père Alain et deux de leurs proches ont décidé vendredi d'arrêter leur grève de la faim de protestation contre les conditions d'instruction des dossiers judiciaires concernant Guy Orsoni, a-t-on appris samedi auprès de l'un d'eux. "Nous avons décidé de stopper en raison des deux avis négatifs rendus par la justice qui a refusé les demandes de remise en liberté sous contrôle judiciaire pour Guy Orsoni, et en raison de l'état physique lamentable de Guy et de son père", a déclaré à l'AFP l'écrivain Gabriel Xavier-Culioli. Vendredi, un juge des libertés et de la détention de Marseille a prolongé de six mois la détention provisoire de Guy Orsoni. Jeudi, c'était la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence qui avait confirmé une ordonnance de maintien en détention. Guy Orsoni, mis en cause dans quatre assassinats et placé en détention provisoire depuis le 15 avril 2011, est actuellement à la prison des Baumettes à Marseille, où il a terminé vendredi sa grève de la faim après 55 jours. Son père, Alain Orsoni, ancien dirigeant nationaliste et président du club de football d'Ajaccio (Ligue 1), en était lui à 48 jours de jeûne. Il avait fait un malaise la semaine dernière. L'écrivain Gabriel Xavier-Culioli et un proche de la famille, Pierre-Jean Giudicelli, se sont arrêtés respectivement à 34 et 41 jours, a-t-on précisé de même source. Quant à Christian Leca, le maire de Vero (Corse-du-Sud), d'où est originaire Guy Orsoni, il avait dû stopper sa grève de la faim à la mi-mars en raison d'un malaise cardiaque. Vendredi, l'un des avocats de Guy Orsoni, Me Camille Romani, disait "espérer la fin de ces grèves de la faim et ainsi cesser le bras de fer avec l'autorité judiciaire". "La justice ne cédera pas afin de ne pas créer de précédent et perdre la face. En arrêtant les grèves de la faim, j'ose espérer que l'instruction judiciaire se fondera cette fois-ci sur des éléments objectifs, sans pression", avait-il déclaré à l'AFP.

Sur le même sujet

Les + Lus