• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les sanctions tombent pour l'ACA et le SCB

© Philippe Renault / MAXPPP
© Philippe Renault / MAXPPP

Deux points en moins pour Ajaccio, terrain suspendu pour Bastia.

Par Grégoire Bézie et J.Crozier (avec AFP)

video title

Sanctions contre les clubs insulaires

Lourdes sanctions contre l'AC Ajaccio. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a aussi suspendu le Sporting club de Bastia de terrain pour un match.

La commission de discipline de la LFP a sanctionné l'AC Ajaccio d'un retrait de trois points, dont un avec sursis, pour la saison 2012-2013 de Ligue 1.

Elle relève que le staff du club s’est rendu coupable d’un « coup de pied à la cuisse  » sur la personne de Stéphane Lannoy, arbitre assistant lors de la rencontre contre l'OL ( 37e journée).

"De mémoire de commission de discipline, il n'était jamais arrivé qu'un arbitre soit frappé dans le cadre d'un match professionnel par un individu appartenant à un club", a affirmé Pascal Garibian, président de la commission de discipline. "L'instruction n'est pas parvenue à déterminer quelle personne était responsable, ce qui a motivé cette sanction importante".

Ce retrait de points s'accompagne également d'une suspension de banc de touche, de vestiaires d'arbitre et toutes fonctions officielles durant quatre matches pour le président de l'AC Ajaccio, Alain Orsoni, de six matches pour Alain Malacarne, le coordinateur sportif du club et de huit matches pour Léon Luciani, président de l'association de l'AC Ajaccio "pour leur comportement envers les officiels". Enfin Ajaccio devra s'acquitter d'une amende de 12.000 euros en raison de l'usage par ses supporteurs d'engins pyrotechniques lors de cette même rencontre.

Autre club corse sanctionné jeudi, Bastia, promu pour l'exercice 2012-2013 en L1. Le SCB a été suspendu de terrain un match en raison de divers incidents impliquant ses supporteurs (usage d'engins pyrotechniques et d'un laser, jets d'objets sur la pelouse, crachats et jet d'objets sur un joueur adverse ayant nécessité l'interruption de la rencontre) le 6 avril dernier face à Guingamp en L2.

Par ailleurs, la commission de discipline de la LFP a infligé quatre matches à huis clos dont deux avec sursis à l'AJ Auxerre. De nombreux incidents (jets d'objets et de fusées) avaient émaillé le 20 mai dernier la rencontre Auxerre-Montpellier de la 38e et dernière journée de Ligue 1, décisive pour l'obtention du titre (victoire 2-1 des Montpelliérains). L'arbitre avait dû interrompre la rencontre à trois reprises pour une durée totale de 41 minutes et une tribune avait été évacuée. Le Paris SG a de son côté été sanctionné de 15.000 euros d'amende avec sursis pour le comportement de ses supporteurs - jets de fumigène - lors du match à Lorient, comptant pour la 38e et dernière journée de L1.

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus