Mobilisation pour la défense des refuges en Corse

Le Préfet de la Haute-Corse a ordonné la fermeture pour raison de santé publique

Par Grégoire Bézie et J.Crozier

video title

la Communauté d'Agglomération de Bastia. C’est une association, les 3A (Aide aux animaux abandonnés), qui s’en occupe.

Officiellement depuis un an, ces volontaires n'ont plus accès au terrain, mais en franchissent les accès pour soigner les chiens.

Dans cet imbroglio juridique, un arrêté préfectoral daté du 13 août a imposé la fermeture du refuge. Seule la partie fourrière est désormais autorisée. Sur le papier, elle prévoit d’accueillir les animaux pendant une durée maximale de huit jours après quoi, sans adoption, les chiens sont dirigés vers un refuge, ou solution ultime, euthanasiés par les services vétérinaires. Sauf que voilà, les deux seuls autres refuges du département sont pour l’un, Aleria, sous le coup du même arrêté de fermeture du refuge, et pour l’autre, Calvi, trop petit pour absorber le moindre animal supplémentaire. L'association s’élève donc contre cette décision synonyme de mort certaine pour ses pensionnaires. Après avoir menée une campagne de sensibilisation, ces membres ont ainsi pu sauver les quelques soixante chiens d’ors et déjà concernés en leur trouvant une famille d’accueil. Mais l’avenir inquiète.

Pour sa part, la communauté d'agglomération a avalisé les travaux de remise aux normes de la partie fourrière, pouvant accueillir une dizaine de bêtes. Les travaux pourraient être achevés fin novembre et le bail d’exploitation renouvelé pour trois ans. L'association 3A a décidé de faire appel devant le tribunal administratif de l'arrêté préfectoral imposant la fermeture du refuge. La préfecture s'est engagée de son coté à réunir les différents acteurs autour de la table dans les prochaines semaines pour tenter de trouver un nouveau terrain qui permette d’accueillir un refuge. Le 30 août un nouveau rassemblement a eu lieu devant la préfecture de Haute Corse.

Sur le même sujet

Les + Lus