Moustique Tigre: surveillance renforcée

Repéré en 2006 en Haute-Corse et en 2010 en Corse-du-Sud, le moustique tigre poursuit sa colonisation dans l'île.

Par Grégoire Bézie

video title

Moustique Tigre: surveillance renforcée

Il a élu domicile sur le littoral et dans toutes les villes de Corse. Le moustique tigre semble impossible à éradiquer. Outre les campagnes de démoustications, la vigilance de tous est donc recommandée et la prévention commence par des gestes simples à effectuer dans chaque maison.

Seule la femelle du moustique pique, car elle utilise le sang pour le développement des œufs. Elle est attirée par les mouvements, la forme, les couleurs, le dioxyde de carbone (CO2), les odeurs, la chaleur.

Elle présente un abdomen effilé, avec des bandes transversales blanches et une ligne blanche caractéristique sur le thorax.

Agressive le matin et le soir, elle pique surtout les pieds et les jambes. Les vêtements couvrants, les répulsifs corporels et autres insecticides habituels sont efficaces pour s’en protéger. Mais au-delà de la piqure, le danger réside plus dans la transmission éventuelle de maladies. La Corse peut potentiellement être concernée par trois maladies qui peuvent être transmise par un moustique : le paludisme, le chikungunya et la dengue. Il n’y a plus eu d’épidémies de paludisme en Corse depuis 1972 ; forte fièvre et douleurs articulaires, sont les symptômes des deux dernières.

 

 

Carte de la colonisation du moustique Tigre

Un moustique a besoin d’eau pour se développer. Le meilleur moyen de lutter contre les moustiques est donc de supprimer l’eau stagnante, où se développent les larves de l'insecte - 200 œufs environ par femelle - qu'il s'agisse des gouttières, des rigoles d'évacuations obstruées, mais aussi des bidons, seaux, coupelles de pots de fleurs. Concernant les bassins d'agréments, il est conseillé d'y introduire des poissons rouges, friands de larves…

 

 

Cycle de vie du moustique

Sur le même sujet

Les + Lus