Insultes racistes sur Balotelli : trois mois de prison avec sursis requis

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Trois mois de prison avec sursis ont été requis lundi contre un supporter bastiais soupçonné d'avoir poussé des cris de singe visant l'attaquant de l'OGC Nice Mario Balotelli, lors de la 21e journée de Ligue 1.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Quatre ans d'interdiction de stade et une amende de 800 euros ont également été requis par le procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone, à l'encontre d'Hervé Guitton, jugé pour incitation à la haine raciale. 

Il est soupçonné, avec d'autres membres du public non identifiés, d'avoir poussé des cris de singe à l'encontre du joueur italien de l'OGC Nice Mario Balotelli le 20 janvier. 

Lors de de cette rencontre comptant pour la 21e journée de Ligue 1, Mario Balotelli, l'attaquant italien d'origine ghanéenne, avait accusé une partie du public corse d'avoir "fait des bruits de singe (...) pendant tout le match". "Est-ce que le racisme est légal en France? Ou seulement à Bastia?", s'était-il demandé sur son compte Instagram.


La Ligue de football professionnel (LFP) avait le même jour condamné "avec la plus grande fermeté les auteurs de ces agissements, qui n'ont rien à faire dans un stade de football".

Ces incidents avaient valu au club corse le retrait d'un point avec sursis et la fermeture d'une des tribunes de son stade pour trois matches.

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus