Méditerranée : menace de marée noire sur la région de Gênes

Italie : Menace de marée noire sur la région de Gênes / © Google Map / www.google.fr/maps
Italie : Menace de marée noire sur la région de Gênes / © Google Map / www.google.fr/maps

Les autorités du port de Gênes, dans le nord-ouest de l'Italie, ont déclaré l'état d'urgence, au moment où des tonnes de pétrole brut menacent de se répandre sur la côte méditerranéenne de la Riviera italienne. 

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Cinq conduites de pétrole rompues

L’accident s’est produit à Gênes dimanche dernier dans la raffinerie Implom. "Selon les autorités locales, cinq conduites de l’oléoduc relié à la raffinerie se sont rompues pendant un transfert d’hydrocarbure transporté par un pétrolier dans le port Petroli de Multedo", rapporte le portail Transport et Logistique (WK/TL). 

"Une quantité importante de pétrole aurait été déversée dans le torrent de la Polcevera qui se jette dans la mer selon les pompiers". Les secours avaient très vite réussi à construire une digue provisoire pour empêcher le pétrole de se répandre et commencé à le pomper. Mais de fortes pluies survenues dans la nuit de vendredi à samedi ont détruit la digue.

Du pétrole déjà arrivé en mer 

"La situation est compliquée, nous ne savons pas quelle quantité de pétrole risque d'arriver jusqu'à la mer", a déclaré à la presse un responsable de la protection civile locale, Gianni Crivello. 

Du pétrole est déjà arrivé en mer, mais date probablement "des premières heures de l'accident à la raffinerie d'Iplom", avant que la digue ne soit mise en place, a expliqué le maire de Gênes, Marco Doria, disant que tout était fait pour tenter de contenir le pétrole.

Gênes est située au milieu de la Riviera italienne, près de stations balnéaires célèbres comme Portofino et de plusieurs réserves naturelles, dont la région des Cinq Terres. 

Une enquête contre X pour sinistre environnemental a été ouverte. 

Pas de risque imminent en Corse

Il n'y a pas de crainte à avoir pour la Corse en l'état actuel des choses, a indiqué samedi la Préfecture maritime de la Méditerranée. "Les vents sont de secteur Sud-Ouest, ce qui est plutôt favorable". Dans le cas d'une pollution aux hydrocarbures, la nappe serait rabattue vers les côtes de la Riviera italienne.

"La situation est sous le contrôle des autorités italiennes mais nous sommes en état d'alerte (...). Les moyens de lutte contre une marée noire sont prêts et à la disposition des italiens s'ils en font la demande", a précisé la Préfecture maritime de la Méditerranée dans le cadre du plan RamogePol.

Zone d'application du Plan RamogePol et Lion Plan / © http://www.ramoge.org/fr
Zone d'application du Plan RamogePol et Lion Plan / © http://www.ramoge.org/fr

Le plan RamogePol prévoit une coopération de moyens entre la France, Monaco et l'Italie en cas de pollution maritime sur un secteur de l’embouchure du Grand Rhône à l’Ouest et le feu de Capo d'Anzio à l’Est, en englobant la Sardaigne et la Corse.

Cette zone comprend deux sous-zones, la première où la mise à disposition réciproque de moyens est automatique, et la seconde où l'intervention conjointe est prévue seulement suite à une demande de l'autorité nationale concernée par l’événement de pollution. 

En Corse, le président du Conseil exécutif de Corse a appelé dans un tweet à "[la] solidarité et [la] vigilance". 

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus