• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 - Le président du Sporting Club Bastia suspendu un mois ferme

ARCHIVES - Pierre-Marie Geronimi, président du SC Bastia / © GERARD BALDOCCHI / MAXPPP
ARCHIVES - Pierre-Marie Geronimi, président du SC Bastia / © GERARD BALDOCCHI / MAXPPP

Le président du SC Bastia Pierre-Marie Géronimi a été suspendu de toutes fonctions officielles pour un mois ferme et un mois avec sursis après ses déclarations sur l'arbitrage lors de Guingamp-Bastia, a annoncé la commission de discipline de la LFP jeudi dans un communiqué.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

"La Commission décide de sanctionner" le dirigeant corse "d'un mois ferme et d'un mois avec sursis de suspension de terrain, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles", indique le communiqué de la LFP, qui précise que la sanction "prend effet le mardi 2 mars 2016".

Le Conseil National de l'Ethique (CNE) avait décidé de saisir la Commission de discipline de la LFP à la suite des déclarations de MM. Pierre-Marie Geronimi, Ghislain Printant, alors entraîneur du club, et du joueur Julian Palmieri en marge de Guingamp-Bastia, lors de la 22e journée de Ligue 1.

Sur le site internet du club corse, Pierre-Marie Geronimi avait notamment déclaré que l'arbitre "avait en réalité fait ce qui lui était demandé de manière ouverte et sans se cacher", il "a offert la victoire à ceux qui le lui avaient tout simplement demandé".

Ghislain Printant, alors entraîneur du club corse, a pour sa part écopé de deux matches ferme de suspension de toutes fonctions officielles, et Julian Palmieri de trois matches avec sursis, "le sursis s'appliquant sur des faits de même nature", selon le communiqué de la LFP.

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus