• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La météo trop chaude jette un coup de froid sur les fruits et légumes

Hiver très doux, les arbres sont déjà fleuris en plein mois de février / © FTVIASTELLA
Hiver très doux, les arbres sont déjà fleuris en plein mois de février / © FTVIASTELLA

Après un automne trop doux qui a déstabilisé certaines productions de légumes, les producteurs de fruits redoutent un hiver trop clément, qui pourrait être catastrophique pour les arbres fruitiers.

Par France 3 Corse ViaStella

En Corse, l'hiver a vraiment des airs de printemps depuis quelques semaines déjà. Chez Jean-Paul Crispu, maraîcher à Bastelicaccia, on cultive sous serre, un espace censé se soustraire aux éléments climatiques.

Et pourtant la douceur de cette saison y a aussi des conséquences. Les arbres sont déjà fleuris en plein mois de février, synonyme de récoltes précoces.

La situation n'est pas aussi rassurante dans les vergers, plus que jamais à la merci d'un coup météo. "On a un mois d'avance. On a déjà des floraisons", constate pour sa part Mohamed El Aidaoui. "Au moindre coup de froid ou de grêle, l'arbre repart à zéro et tout sera perdu", souligne ce pépiniériste de la région ajaccienne.

Chaque espèce d'arbre fruitier a besoin de plusieurs centaines d'heures à moins de 7 degrés pour se régénérer et éviter des floraisons anormalement longues ou avortées.

"Le climat n'a pas encore d'incidence", mais "plus les jours passent et plus on a d'inquiétudes", prévient Bruno Dupont, président de l'interprofession des fruits et légumes frais Interfel.

La météo "affecte beaucoup plus le maraîchage", qui pourrait dans les prochaines semaines basculer d'une situation de surproduction à "un trou de production avec une rareté des produits et des prix qui peuvent s'envoler".

Enfin, les professionnels du secteur s'inquiètent aussi d'une autre conséquence liée à cet hiver trop doux et trop sec : un manque d'eau notamment pour les irrigations indispensables aux mois d'été. 

Aller plus loin : le reportage de Stella rossi et Marion Fiamma
La météo trop chaude jette un coup de froid sur les fruits et légumes
Jean Paul Crispu, maraîcher à Bastelicaccia; Mohamed El Aidaoui, pépiniériste

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus