Législatives 2022 : Camille de Rocca Serra renonce à sa candidature

Publié le Mis à jour le
Écrit par A. Stromboni

Ce vendredi, Camille de Rocca Serra a annoncé qu'il ne se présenterait finalement pas dans la deuxième circonscription de Corse-du-Sud. L'ancien député-maire de Porto-Vecchio se rangera derrière Valérie Bozzi, soutenue par le parti Horizons d'Edouard Philippe.

Camille de Rocca Serra renonce à sa candidature aux Législatives dans la deuxième circonscription de Corse-du-Sud. L'ancien maire de Porto-Vecchio, député entre 2002 et 2017, l'a annoncé ce vendredi en fin de matinée. 

"J'ai toujours dit que je faisais de la politique dans la cohérence et dans la clarté, nous a-t-il indiqué par téléphone. Je ne vais pas tromper mes vrais amis et mes électrices et électeurs envers qui j'ai toujours été loyal. Mais il se trouve qu'il y a du parasitage dans cette élection et que je n'ai pas eu certains soutiens. J'ai eu des soutiens nouveaux, qui étaient étonnants et qui m'ont fait plaisir, mais j'ai vu qu'il n'y avait pas un intérêt particulier pour les idées qu'on peut porter. Pour certains, c'est uniquement  l'arithmétique qui compte. La dimension d'une élection législative n'est pas prise en compte suffisamment pour moi. À partir du moment où il y a un risque de division supplémentaire et des parasitages pour passer le premier tour, je préfère ne pas me présenter."

"Je soutiens Valérie Bozzi"

Initialement, dans cette deuxième circonscription de Corse-du-Sud, la droite insulaire partait divisée avec Camille de Rocca Serra d'un côté et Valérie Bozzi de l'autre, cette dernière étant soutenue par le parti Horizons d'Edouard Philippe. 

Pour rappel, la maire de Grosseto-Prugna avait été la suppléante de Camille de Rocca Serra aux dernières Législatives de 2017 qui avait vu la circonscription basculer dans le camp nationaliste avec l'élection de Paul-André Colombani.

Après l'annonce de son retrait ce vendredi, Camille de Rocca Serra apporte son soutien à Valérie Bozzi les 12 et 19 juin prochains : 

"Je défends des valeurs de fidélité et de loyauté, et même si on ne l'a pas été avec moi, je ne vais pas changer. Je soutiens naturellement la candidate issue de ma famille politique, Valérie Bozzi."

S'il se retire de la course au palais Bourbon, Camille de Rocca Serra restera cependant attentif à la campagne : "j'interviendrai sur le plan des idées et sur le plan d'une vison de la Corse. Je reste totalement engagé à ce niveau-là. Je pense que certains n'ont pas compris l'enjeu de cette élection et je le regrette. J'en tire les conséquences. Je ne veux surtout pas ajouter du désordre au désordre. La Corse a besoin de clarté."