Ligue 2 – Discipline, le coup de gueule de l'AC Ajaccio

ARCHIVES - Léon Luciani aux côtés d'Alain Orsoni, alors président de l'AC Ajaccio (mars 2015) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
ARCHIVES - Léon Luciani aux côtés d'Alain Orsoni, alors président de l'AC Ajaccio (mars 2015) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

L'AC Ajaccio (14e du championnat de Ligue 2), a dénoncé vendredi sur son site le "délit d’opinion" dont serait victime son président Léon Luciani, condamné à trois mois de suspension par la commission de discipline de la LFP pour ses propos tenus sur l’arbitrage lors de la 7ème journée.

Par France 3 Corse ViaStella

Le 17 septembre, à l’issue du match Valenciennes-Ajaccio, le président acéiste Léon Luciani, s’en était pris à l’arbitrage. "Les arbitres sont mauvais voir très mauvais, le fait que quelques-uns soient au-dessus du lot ne change rien au sentiment général", avait-il notamment écrit dans un texte intitulé "Arbitrage...".

La commission de discipline de la LFP l'avait sanctionné de trois mois de suspension de banc, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. 

"Un délit d'opinion"

La sanction a fait réagir le club et son ancien président, Alain Orsoni. "Il s’agit donc bien d’un délit d’opinion, comme si le fait de condamner des propos visant à poser un problème suffisait à occulter le dit problème !", écrit-il sur le site de l’AC Ajaccio.

"Il n’y avait dans le pamphlet publié sur notre site aucun manquement au respect des individus, juste ce simple constat, l’arbitrage est mauvais de manière générale et même si l’on excepte quelques arbitres qui sortent du lot, le problème est récurent."

"Que je sache, jamais la commission d’éthique n’a réclamé de sanctions contre un président déclarant que tel joueur avait été mauvais ! Les joueurs seraient ils moins respectables que les hommes en noirs ? Mauvais ? Que nos juges consultent le Larousse, le terme n’a aucune connotation péjorative !"


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus