Ligue 2 : l'AC Ajaccio veut remettre les pendules à l'heure

Publié le

Le club corse, samedi dernier, a quitté la place de leader du championnat de L2. Sans avoir pu jouer. Ce soir, avec le premier de ses deux matchs de retard, face à Amiens, l'ACA entend retrouver son statut.

C'est le Covid, et pas ses performances sportives, qui a coûté sa première place du championnat à l'ACA. C'est en tout cas ce que comptent bien démontrer les Ajacciens, ce soir sur la pelouse d'Amiens.

Le dernier match du club insulaire, c'était le 21 décembre dernier, contre Grenoble (1-0). Le club insulaire n'a pas pu reprendre le chemin des pelouses début janvier, comme ses concurrents. Les deux premiers matchs de 2022 ont été reportés, en raison d'effectifs adverses décimés par le Covid. 

Sans surprise, l'ACA a reculé au classement, et se retrouve aujourd'hui sur la troisième place du podium. Mais Toulouse, 2ème, a le même nombre de points. Et le premier, Sochaux, 1 petit point d'avance. 

Autant dire que le retard n'est pas insurmontable. 

Un adversaire un forme

Ce soir, les hommes d'Olivier Pantaloni se déplacent à Amiens, 18ème du championnat, pour disputer le premier de leurs deux matchs de retard. Mais qu'on ne s'y trompe pas. La rencontre, malgré le classement des Amiénois, n'est pas du tout gagnée d'avance. 

Le classement ne reflète pas vraiment leur valeur. D'abord, les Nordistes ont également deux matchs de retard. Et puis, surtout, après un début de championnat timide, ils restent sur une très belle série, avec 1 seule défaite en 9 rencontres. 

Un effectif amoindri

Ensuite, Amiens peut compter sur la totalité de son effectif. C'est loin d'être le cas pour Ajaccio. Comme nombre d'autres équipes de football, le club insulaire a été contraint de faire avec la CAN, et doit composer sans quatre de ses joueurs africains, sélectionnés pour la compétition internationale. 

Et puis il y a le cas Gonzales. Le défenseur est suspendu à la suite d'une simulation en fin de match, le 21 décembre dernier, contre Grenoble. Une sanction qui a provoqué l'ire de l'ACA, persuadé que les instances nationales du football font tout pour empêcher les Insulaires de viser la montée. 

Pour autant, au vu de son parcours spectaculaire durant la première partie de la saison, avec 3 défaites en 19 matchs, Ajaccio semble armé pour reprendre rapidement la tête de son championnat.