Cet article date de plus de 3 ans

Livre : « Messa è Santi Nustrali » répertorie les croyances et traditions religieuses insulaires

« Messa, è Santi Nustrali », écrit par Lisandru de Zerbi, est un ouvrage de référence qui retrace l'histoire des chants religieux et des saints en Corse. Pour mener à bien ce travail, le professeur de corse et confrère de Santa Croce a sillonné les routes de l'île pendant plusieurs années.
© France 3 Corse ViaStella/PF.Torre
La Corse compte près de 70 confréries en activité et 3 000 confrères. Ils chantent, très régulièrement à travers l’île, durant les offices religieux. Désormais, ils pourront s'appuyer sur un livre, « Messa, è Santi Nustrali », rédigé par Lisandru de Zerbi, l'un d’entre eux.

« Depuis une dizaine d’années, on voit qu’il y a un fort regain d’intérêt notamment de la part des jeunes. Et qu’il y a donc une multiplication de personnes qui veulent s’investir dans la vie religieuse, même en demeurant laïc.

Et peut-être que ces jeunes qui entrent dans les confréries ont besoin de savoir pourquoi on se déplace chanter dans les mariages, pourquoi on se déplace chanter à un enterrement, pourquoi on donne du temps pour la communauté
», indique l’auteur, confrère de Santa Croce.

« Je connais toutes les pierres, tous les recoins »


Pour écrire cet ouvrage, il a visité chaque village de Corse. Et interrogé les habitants qui en sont la mémoire. À San Gavinu, il a rencontré Charles Bartoli qui s'occupe de l'église Saint-Antoine depuis plus d'un demi-siècle.



« Je lui ai rappelé certaines petites coutumes de chez nous. Après les seconds saints les plus vénérés après Saint-Antoine. Je connais toutes les pierres, je connais tous les recoins, tous les objets qui sont dedans. Et nous avons toujours été très conservateurs.

C’est en 1850 qu’on a agrandi l’église, on a simplement gardé le chevet avec les trois statues : Saint-Antoine, la Vierge et Sainte-Lucie. Il y avait beaucoup de conjonctivites à cause des séchoirs de châtaignes et Sainte-Lucie était réputée pour guérir les maladies des yeux
», indique le responsable de l'église Saint-Antoine. 

Traditions vivantes


« Messa, è Santi Nustrali » renferme des dizaines d’autres histoires qui rappellent les croyances et les traditions de chaque coin de la Corse et a été conçu, selon l’auteur, afin que ces dernières restent vivantes. « Parce qu’elles portent un message, parce qu’elles sont utiles et parce qu’elles sont d’autant plus utiles aujourd’hui », souligne Lisandru de Zerbi.

Un livre dense, qui allie sérieux universitaire, il a fallu près de cinq ans à l’auteur pour l’écrire, et envie de partager un savoir avec le grand public.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture livres religion société tradition sorties et loisirs