Milieu corse : des pressions sur des élus et des entrepreneurs

Archives - Ange-Toussaint Federici lors de la reconstitution de la tuerie des marronniers / © FTVIASTELLA
Archives - Ange-Toussaint Federici lors de la reconstitution de la tuerie des marronniers / © FTVIASTELLA

Un article du quotidien Le Monde publié ce vendredi révèle comment un membre du grand banditisme pèse sur l’économie corse depuis sa cellule. 

Par France 3 Corse ViaStella

Selon le journal Le Monde, daté du samedi 9 Décembre 2017, des membres du « clan » d’Ange-Toussaint Federici, dit « le berger de Venzolasca »,  feraient pression sur des entrepreneurs et des élus insulaires.

Le responsable du « clan » dirigerait certaines opérations de sa prison de Condé-sur –Sarthe (Orne), près d’Alençon où il purge une peine de 30 ans de réclusion pour un triple assassinat commis en 2006, dans les Bouches-du-Rhône.

Des affaires gérées depuis une cellule de prison ? 


Le journal Le Monde s’appuie sur une enquête menée par la police judiciaire (PJ), entre septembre 2015 et juillet 2017. Le journal a eu accès au rapport d’étape de la PJ.

Ce document semble montrer qu’Ange-Toussaint Federici gérerait des affaires depuis sa cellule, par l’intermédiaire de relations amicales et familiales qui lui rendent visite.

Dans le rapport de la PJ, il serait question de pressions exercées sur des entrepreneurs et des élus corses pour divers affaires : accaparement d’un hôtel, projets de constructions de locaux commerciaux, menaces pour transformer un Plan Local  d’Urbanisme (PLU). 

L’article du Monde à retrouver ici

Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus