Tribunal correctionnel de Paris : 8 ans requis contre Paul-André Contadini

C'est la troisième fois que Paul-André Contadini, militant nationaliste accusé d'avoir participé à une "nuit bleue", comparaît devant la justice. Le procureur a requis 8 ans de prison. Le délibéré aura lieu le 12 avril prochain.

Palais de justice de Paris
Palais de justice de Paris © France 3 Corse ViaStella
Paul-André Contadini comparaît aujourd'hui devant la première chambre du tribunal correctionnel de Paris pour association de malfaiteur en vue de la préparation d'un acte territoriste, fabrication d'engins explosifs et détention d'explosifs. L'intéressé nie avoir participé d'une quelconque manière à la fameuse "nuit bleue". Le procureur a requis 8 ans de prison. Le délibéré aura lieu le 12 avril prochain.
durée de la vidéo: 01 min 44
Marie Françoise Stefani au Palais de justice de Paris

Paul-André Contadini avait été condamné à cinq ans d'emprisonnement le 23 janvier 2015. Mais la cour de cassation avait annulé cette condamnation, estimant que la cour d'appel de Paris aurait dû se déclarer incompétente puisque "les faits dont elle est saisie ne constituent pas des actes de terrorisme"
Rappel des faits
Paul-André Contadini avait été arrêté en décembre 2012, quelques heures avant une série d'attentats contre des résidences secondaires en Corse, une "nuit bleue" revendiquée par le Front de libération nationale de la Corse (FLNC). Il a été condamné à cinq ans d'emprisonnement le 23 janvier 2015, pour détention et transport d'explosif en vue de préparer une destruction et contrebande de marchandise prohibée.

La cour de cassation a annulé cette condamnation ce mercredi 18 novembre, estimant que la cour d'appel de Paris aurait dû se déclarer incompétente puisque "les faits dont elle est saisie ne constituent pas des actes de terrorisme". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société