• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Réunion d'urgence à Corte pour tenter de régler la crise des ordures ménagères

La Corse espère trouver une solution à long terme pour la gestion de ses déchets (Illustration) / © Alexandre MARCHI / MAXPPP
La Corse espère trouver une solution à long terme pour la gestion de ses déchets (Illustration) / © Alexandre MARCHI / MAXPPP

Une réunion d'urgence pour tenter de régler la crise des ordures ménagères s'est ouverte ce jeudi matin à Corte. Des élus, des membres des collectifs de défense des riverains des centres d'enfouissement et des représentants de l'Etat y participent. 

Par AD avec AFP

C'est une réunion d'urgence qui s'est ouverte ce jeudi à l'Université de Corte. Son objectif : tenter de régler la crise des ordures ménagères dans laquelle s'enfonce la Corse depuis cet été. Cette entrevue a été organisée par le président du Syndicat de valorisation des déchets (Syvadec), François Tatti. Des élus, des membres des collectifs de défense des riverains des centres d'enfouissement et des représentants de l'Etat y participent.

Selon François Tatti, qui est aussi président de la Communauté d'agglomération de Bastia, l'une des raisons de la crise est le refus par l'Etat de présenter un amendement à la loi Littoral comme s'y était engagée la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, lors de déplacements cet été en Corse. Cet amendement aurait permis de construire une usine de traitement des déchets près de l'un des quatre centres d'enfouissement, à Tallone (Haute-Corse), qui a fermé en juin en raison de sa saturation.

Le dernier des trois centres encore ouverts, à Viggianello (Corse-du-Sud), a fermé mercredi et les habitants et les entreprises de la plupart des communes doivent conserver leurs ordures chez eux.

A VOIR : les précisions de Sébastien Luciani 
Réunion du jeudi 24 septembre



Sur le même sujet

La Xylella fastidiosa repérée sur deux oliviers des Alpes-Maritimes

Les + Lus