Snoop Dogg aurait été victime d’un vol dans un hôtel de Porto-Vecchio

Publié le Mis à jour le
Écrit par AD

De passage en Corse où il se produisait, le rappeur californien a séjourné dans un hôtel de Porto-Vecchio. Son entourage a alerté la réception de l'hôtel pour un vol. Prévenus, les gendarmes sont arrivés sur les lieux mais n'ont pas pu procéder aux constatations...

Le 6 août vers 6 heures du matin, alors que Snoop Dogg séjourne à l’hôtel Casa Del Mar à Porto Vecchio, son entourage prévient la réception qu’un vol a eu lieu dans la nuit : de l’argent liquide et des bijoux auraient été dérobés. L’hôtel prévient alors immédiatement la gendarmerie.



A leur arrivée, les gendarmes n’ont cependant pas pu faire grand-chose : « Lorsque nous nous sommes rendus sur place, le service de sécurité nous a refusé l’accès à la villa. » a déclaré le Commandant de la gendarmerie départementale de Porto-Vecchio.



Aucune constatation n’a donc pu être effectuée… Et aucune plainte n’a été déposée par le rappeur. Snoop Dogg logeait dans cet hôtel car il s’était produit la veille au soir, le mercredi 5 août, dans une discothèque à Porto-Vecchio.

Un rappeur habitué des scandales et des démêlés avec la justice
À 43 ans, la carrière de Snoop Dogg est émaillée de scandales et de déboires avec la justice. Parmi les plus récents en date : 

Le 1er août dernier, le rappeur californien a été interpellé à l'aéroport de Lamezia Terme, dans le sud de l'Italie, avec plus de 400.000 dollars (364 000 euros) en espèce dans ses bagages. Comme le veut la loi italienne, la police financière a saisi la moitié de la somme.

Fin juillet, c’est en Suède que le rappeur avait été interpellé par la Police d’Uppsala, où il donnait un concert. Les policiers, qui procédaient à un contrôle  routier, ont remarqué que Snoop Dogg (qui se trouvait dans l'un des véhicules contrôlés) semblait sous l'emprise de narcotiques.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité