• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sondage élections territoriales : les réactions des candidats

© Opinion Way
© Opinion Way

Les candidats aux élections territoriales ont réagi au sondage Opinion Way sur les intentions de votes du premier tour. Satisfaction mais prudence pour certains candidats et scepticisme pour d'autres.

Par France 3 Corse

Le sondage réalisé par Opinion Way pour France 3 Corse ViaStella et France Bleu RCFM a entraîné des réactions différentes chez les candidats et membres de listes. Annoncé en tête des votes selon les estimations (18%), Gilles Simeoni, tête de liste nationaliste de Femu a Corsica, s'est félicité de ce résultat sur Twitter. Le maire de Bastia a déclaré que ce sondage montrait "qu'une alternative était possible. Ces résultats confortent le choix de construire un société corse ensemble".



Gratifié de 16% des intentions de votes selon le sondage, le candidat divers droit Camille de Rocca Serra qualifie cette estimation de "bon démarrage. Ça me donne de l'espoir et de l'ambition pour porter un projet d'avenir pour la corse".

De son côté José Rossi, qui obtient 12% des intentions de votes selon le sondage, s'est surtout félicité des bons scores de la droite. "Si je regarde les estimations de gauche, de la droite et des nationalistes, c'est la droite qui est en tête. Si le sondage s'avère vrai et que nous nous rassemblons avec Camille de Rocca Serra, nous remporterons les élections territoriales" indique le candidat Les Républicains et UDI. 

Le président sortant du Conseil exécutif de Corse, Paul Giacobbi, s'est lui aussi exprimé sur les réseaux sociaux suite à ce sondage, estimant que les chiffres ne sont pas représentatifs de ceux qui sortiront des urnes. "Le sondage m'avait déjà sous estimé lors des législatives et avait surestimé d'autres candidats. Ils se sont trompés de manière massive et majeur au point qu'on peut douter de la sincérité des choses. Moi je vois la campagne. Nous sommes très bien aujourd'hui, probablement en tête au premier tour. On peut raconter ce qu'on veut, bidouiller ce qu'on veut ça ne changera rien aux résultats" a indiqué le candidat divers gauche.


Estimé à 12% des votes, soit un score trois fois plus élevé que lors des élections territoriales, le FN est troisième du sondage à égalité avec Paul Giacobbi et José Rossi. "Les gens sont dans la crainte avec des faits comme la crise des migrants et se tournent donc vers le FN. Nous avons aussi des idées et des solutions pour ce type de problématique et pour la Corse" explique Christophe Canioni, la tête de liste FN.

Josepha Giacometti, seconde sur la liste "Corsica Libera" de Jean-Guy Talamoni, estime les 8% de votes révélés par le sondage comme "un socle vraiment intéressant. On a une marge de progression qui correspond à la dynamique que l'on ressent sur le terrain et qui se construit autour de la cohérence des idées que nous avons supporté depuis des années maintenant. Le second enseignement que l'on peut tirer est la perspective d'une possibilité de victoire lorsque l'on regarde les scores cumulés des deux courants du nationalisme. Si nous nous retrouvons au bon moment, au soir du premier tour, les nationalistes seront en capacité de gagner demain". 

Jean-François Paoli, 9ème de la liste "La garantie Républicaine" menée par Jean Zuccarelli, a déclaré qu'il "ne s'attendait pas à moins" de 5% estimés par le sondage. "Ce chiffre est une première indication. La campagne va sûrement commencer à partir de cette base. On sait qu'il y a toujours une part d'erreurs. Mais ce chiffre ne nous déçoit pas. Il nous permet de regarder vers l'avenir avec sérénité".

Avec 4% des votes estimés, la candidate du Parti Socialiste Emmanuelle de Gentili s'est dite "encouragée par ce score. Il y a encore un mois, nous n'existions pas sur l'échiquier politique. Expliquer une nouvelle démarche, une autre manière de faire de la politique en quelques, c'est très compliqué. Voir que 4% des électeurs sont déjà convaincus de notre démarche nous encourage pour poursuivre à expliquer notre programme et surtout montrer que nous voulons réconcilier la population avec les politiques". 

Dans un communiqué Jean-Charles Orsucci, chef de file de la liste divers gauche "La Corse à coeur", considère son estimation de 4% des votes comme "un socle de base prometteur et encourageant qui confirme notre implantation nouvelle et durable". 

Les autres candidats n'ont pas répondu à nos sollicitations ou n'ont pas souhaité s'exprimer. 


Sondage élections territoriales : les réactions des candidats


A lire aussi

Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus