Stationnement : ce qui changera à Bastia et Ajaccio à partir du 1er janvier

Au 1er janvier, l'amende pénale liée au stationnement payant à 17 euros disparaît. Elle sera remplacée par le Forfait Post Stationnement géré par les collectivités locales qui pourront en fixer le montant. À Bastia et Ajaccio, les prix n’évolueront pas mais il y aura quand même du changement.

Par France 3 Corse ViaStella

À Bastia, en 1935, les rues étaient dégagées et les quelques voitures se garaient sans difficulté. Mais les temps ont changé. Aujourd'hui, les places sont rares et le passage par l'horodateur, obligatoire. « Ca va aller, je vais mettre une petite pièce et puis normalement j'vais avoir un ticket », sourit un automobiliste.

Pas vraiment. Il faut d'abord trouver le bouton d'allumage. Et puis taper sa plaque d'immatriculation, valider, et enfin introduire les pièces pour avoir un ticket. Un ticket sur lequel figure votre plaque pourquoi ?

Un Bastiais croit avoir une explication. « Je pense que c'est surtout pour éviter qu'on donne le ticket à quelqu'un d'autre… c'est dommage, j'avais l'habitude de le faire », indique-t-il.


Stationnement : ce qui changera à Bastia et Ajaccio à partir du 1er janvier
Intervenants : Jérôme Terrier Directeur général des services de la ville de Bastia Jean-Pierre Beneforti Chef de service de la police municipale de Bastia REportage : GRAZIANI Maia ; GOUTANY Hélène ; Fiamma Marion ; Wislin Stéphane.

Abonnements


En fait, les plaques sont entrées dans un serveur. Car si le tarif standard n'a pas changé, de un euros par heure à quatre euros pour la journée, la somme à payer sera désormais déduite des 17€ dont il faudra s’acquitter en cas de dépassement horaire.

La somme sera reversée à la mairie qui a d’ailleurs mis en place un abonnement pour les résidents. « Cet abonnement mensuel prépayé au tarif de 36 euros permet aux usagers résidents du centre-ville de ne pas se déplacer jusqu’aux horodateurs et de bénéficier d’un mois de stationnement sur les zones payantes », précise Jérôme Terrier, directeur général des services de la ville de Bastia

Pour en bénéficier, il vous faudra demander un macaron à la police municipale. Orange pour le tarif journalier, violet pour l'abonnement mensuel. Mais les conditions sont assez restrictives. « Il faut amener une taxe d’habitation, l’impôt sur le revenu et carte grise à la même adresse », souligne Jean-Pierre Beneforti, chef de service de la police municipale de Bastia. 

Du côté d'Ajaccio, les abonnements existants seront étendus à tous les résidents de la ville. Les prix ne changent pas, et en cas de dépassement ce sera toujours 17€. Les horodateurs seront changés courant du mois de janvier.


Sur le même sujet

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés