• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Territoriales : les réactions des candidats après le second sondage du 1er tour

© Sondage OpinionWay
© Sondage OpinionWay

Un second sondage OpinionWay est paru ce lundi 30 novembre concernant les intentions de votes pour le premier tour des élections territoriales. Certains candidats ont gagné des points, d'autres en ont perdu. Ils réagissent. 

Par France 3 Corse

Crédité de 19% des intentions de votes selon un second sondage OpinionWay, Gilles Simeoni est annoncé en tête au premier tour des élections territoriales, comme lors du premier sondage. Pour le chef de file de la liste Femu a Corsica, ce résultat "confirme une tendance et ce que nous ressentons sur le terrain. L'écart se creuse avec ceux qui sont derrière nous donc la dynamique s'amplifie".

Les indépendantistes de Corsica Libera, estimés à 8% au premier tour, voient en cette élection une opportunité historique pour les nationalistes. "Nous avons bon espoir d'arriver à cette fusion au second tour. Corsica Libera est la garantie que l'union et la victoire se feront sur des bases politiques extrêmement fortes" indique Jean-Guy Talamoni, tête de liste du mouvement.

L'union qui conduit est une notion également partagée à droite, par José Rossi. "L'union est indispensable pour gagner et elle sera conduite par celui qui sera en tête à l'issue du premier tour et qui aura été choisi de manière démocratique par l'ensemble des électeurs. Ils ont la possibilité de me mettre en tête pour présider l'exécutif si on gagne ou de faire un autre choix" explique le candidat Les Républicains, crédité de 14%. 

Selon Camille de Rocca Serra, chef de file Raseembler pour la Corse, les Corses veulent tourner la page Paul Giacobbi. "Il y a une certaine forme de rejet, de déception de cette mandature. On le voit d'ailleurs à travers la division de la gauche. Il avait su rassembler la gauche en 2010 alors qu'aujourd'hui on voit que même l'exécutif part dans tous les sens"

De leur côté, Paul Giacobbi et de Maria Guidicelli n'accordent aucun crédit au sondage qui donnent 13% à la liste Prima a Corsica. "Nous menons une campagne avec Paul Giacobbi qui, sur le terrain, nous donne une garantie de remonter et d'un dynamise évident. Je ne tiens pas compte des sondages et je donne rendez-vous au soir du 6 décembre tout simplement" déclare Maria Guidicelli, 2eme de la liste Prima a Corsica.

Une grande partie des sondés (51%) reconnaît que leur vote pour le Front National est influencé par les attentats de Paris. Une donnée qui laisse bon espoir pour Christophe Canioni, le candidat FN aux territoriales estimé à 11% des intentions de votes, de se retrouver au second tour. "Après 20 ans d'absence à l'Assemblée de Corse, je pense que le Front National sera présent dans cette nouvelle Assemblée".  

Les candidats ont encore quelques jours pour convaincre les électeurs. 


Territoriales : les réactions des candidats après le second sondage

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus