• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tradition : à la découverte des secrets du Brocciu

Le pays d'Ajaccio fête le printemps, organisée par l'Office du Tourisme et la communauté d'agglomération, cette manifestation propose des nombreux événements pour découvrir les 10 communes du pays ajaccien. Illustration vers Porticcio, chez un producteur de Brocciu.

Par France 3 Corse ViaStella

Il y a du monde ce matin-là à la ferme du Rotolo. Une cinquantaine de curieux sont venus voir la fabrication du Brocciu. Ce produit d'appellation d'origine protégée est élaboré à partir de lait de brebis. Jean-François Brunelli anime une visite chaque vendredi dans le cadre du Pays d'Ajaccio fête le printemps.

Une initiative qui ne fait que des heureux. « C’est intéressant parce que c’est en avant-saison et ça permet de faire connaître le produit. En plus nous, on a l’avantage en recevant des gens de l’extérieur, comme on vend pas mal sur l’extérieur, de faire connaître notre produit. Et d’indiquer aux gens que ce produit peut être trouvé dans d’autres magasins », explique Jean-François Brunelli, maître fromager.

Dans la salle de fabrication, la chaleur est devenue étouffante, direction la cave d'affinage. C’est là, que l’on conçoit du Brocciu et du fromage depuis cinq générations. Un savoir-faire vieux de plus d'un siècle.



« Voir une autre partie du métier »


Il est reconnu à sa juste valeur au moment de la dégustation. « C’est énorme, fabuleux. C’est une belle adresse, il faut venir. Ça permet de voir une autre partie du métier. Nous, on déguste, mais c’est de voir tout le boulot qu’il y a derrière entre la conception du fromage, les animaux. Ce n’est pas un boulot, c’est un vrai métier », sourit Laurent, un visiteur.

Jean-François vend 20% de ses produits en Corse et 80% sur le continent. Il approvisionne des détaillants renommés.

La grande distribution, très peu pour lui. « Ils vont me prendre toute la quantité, mais à un moment donné, ils vont me serrer sur les prix et si je ne baisse pas, ils vont me mettre dehors. Et après ? Qu’est-ce que j’en fais ? Vous savez, les deux pieds dans le même soulier ne rentrent jamais », reprend Jean-François Brunelli.

À la ferme de Rotolo, la tradition fromagère corse a encore de beaux jours devant elle.


Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus