D'où viennent les séismes en Corse?

Illustration - Un sismographe de l'Observatoire du réseau national de surveillance sismique affiche l’enregistrement d'un séisme. / © Dominique Gutekunst / MAXPPP
Illustration - Un sismographe de l'Observatoire du réseau national de surveillance sismique affiche l’enregistrement d'un séisme. / © Dominique Gutekunst / MAXPPP

La terre a faiblement tremblé mercredi 18 octobre dans le centre Corse, réveillant une partie de la population, mais sans occasionné de dégâts. Les séismes ne sont pas rares dans l'île considérée toutefois comme "une zone à aléa très faible". 

Par Grégoire Bézie / France 3 Corse ViaStella

Le tremblement de terre a été enregistré par le RéNaSS, le Réseau National de Surveillance Sismique et mesuré à une magnitude de 3,1 sur l'échelle de Richter. Son épicentre a été localisé à 8 km de Corte et à 10 km de profondeur.

Mais les séismes situés sur la partie émergée de la Corse sont plutôt rares, explique Jérôme Vergne, sismologue au RéNaSS. Ils sont bien plus fréquents en mer et dans des pays voisins.

La Corse, une "zone à aléa sismique très faible"


Dans les cartes d'aléas sismiques, qui quantifient le risque d'une secousse forte dans un intervalle de temps relativement court, la Corse est considérée comme "une zone à aléa très faible", au même niveau que les zones aux aléas les plus faibles sur le territoire continental que ce soit le Bassin parisien ou le Bassin aquitain.

"Malgré tout, il y a de manière assez régulière des petits séismes", explique Jérôme Vergne. "Les séismes sur la partie continentale de la Corse sont relativement rares, même s'il y en a eu qui ont probablement atteint la magnitude de 4 voire 5 dans les 300-400 dernières années."

Une activité sismique plutôt en mer


En revanche, c'est bien en mer, autour de la Corse, qu'il existe des zones avec une sismicité un peu plus importante capable de générer des séismes de magnitude 5 et plus.

"C'est essentiellement toute une zone qui est située en mer, à l'Ouest de la Corse, au Sud de la mer Ligure où on a eu dans le passé des séismes beaucoup plus importants. Le dernier en date était en 2011. Il avait dépassé la magnitude 5 et avait été très bien ressenti en Corse."


D'où viennent les séismes en Corse?


L'histoire tectonique de la Corse et de la Sardaigne remonte à plusieurs dizaines de millions d'années, quand la Corse et la Sardaigne étaient attachées à la partie continentale de l'Eurasie, entre l'Espagne et la Provence.

Il y a environ 30 millions d'années, la Corse et la Sardaigne se sont détachées, créant une petite mer entre le continent, la Corse et la Sardaigne. "Doucement, c'est deux îles se sont décalés vers l'Est dans un mouvement de rotation", explique le sismologue.

La limite qui sépare aujourd'hui la partie continent Eurasie de la Corse et de la Sardaigne et une zone qui génère encore de la sismicité, "non plus parce que la Corse continue à s'éloigner du continent, mais au contraire parce qu'elle aurait tendance à s'en rapprocher, liée à la remontée de la plaque Afrique, plus au Sud".

Une grosse activité chez nos voisins italiens


L'Italie est avec la Grèce, l'un des deux pays de la zone euro-méditerranéenne les plus sujets au risque sismique, beaucoup plus que la France.

"C'est notamment dû parce qu'au milieu de l'Italie, il y a une zone de rapprochement de plaques tectoniques qui génère une sismicité beaucoup plus régulière, avec des séismes nettement plus importants, comme les séismes de ces dernières années dans la zone de L'Aquila et au Nord", indique explique Jérôme Vergne.

Le risque associé au séisme en Corse peut donc venir de séismes un peu loin des côtes, mais aussi de séismes nettement plus éloignés, comme par exemple au Nord de l'Afrique.

"Là où l'on peut avoir des séismes de magnitude supérieure à 7 qui pourraient générer des vagues de tsunami". Elles pourraient atteindre les côtes Corse et celles du continent.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus