Xylella : adaptation des mesures d'introduction et de circulation des végétaux

De nouvelles mesures d'introduction et de circulation des végétaux en Corse ont été décidées lors du suivi hebdomadaire de la bactérie Xylella fastidiosa. Voici les principales mesures.

© Paul Pochard Casabianca

121 foyers infectés en Corse

Près de 300 végétaux ont été testés positifs à la sous espèce de la bactérie Xylella fastidiosa. Ils sont répartis dans 121 foyers, dont cinq en Haute-Corse. Ils font l'objet de mesures de désinfection et d'arrachage prescrits.

De nouvelles dérogations peuvent être introduites

Suspendue depuis la découverte de la sous-espèce multiplex de la bactérie Xylella fastidiosa le 22 juillet dernier afin d’en analyser précisément les conséquences, de nouvelles demandes de dérogation peuvent être introduites au bénéfice des seuls professionnels.
Chacun d'entre eux devra être en mesure de déterminer la destination de chaque végétal spécifié vendu par un particulier ou professionnel.

Autorisation de la circulation de végétaux en zone délimitée

La découverte du premier foyer de la bactérie Xylella fastidiosa sur l’île s’est accompagnée de l’interdiction de circulation des végétaux spécifiés dans les zones délimitées, qui recouvrent aujourd’hui 3 170 km² du territoire de Corse et concernent une centaine de professionnels.

Il a ainsi été décidé, à leur demande, et en prenant en compte les réalités de notre territoire de faire jouer les possibilités dérogatoires prévues par la réglementation, sous réserve :
- que le site autorisé à faire circuler des végétaux réponde à des critères rigoureux, permettant à l’administration de le déclarer indemne de la bactérie Xylella fastidiosa. Ces mesures comprennent notamment, sur le site et son environnement immédiat, une inspection officielle, la possibilité de prélèvements et un suivi phytosanitaire strict ;
- de la mise en place de mesures de traçabilité amont et aval des ventes aux professionnels et particuliers.

Une nouvelle liste des végétaux hôtes de la Xylella

La liste des végétaux a été restreinte aux dix végétaux trouvés positifs en Corse, à savoir :
- érable sycomore
- Genêt de Tenerife
- Genêt faux raisin d'ours
- Véronique arbustive
- Lavande dentée et (l’ensemble de ses) hybrides
- Myrte commun
- Pélargonium odorant
- Polygale à feuilles de myrte
- Romarin
- Faux genêt d'Espagne
Ces végétaux ne peuvent bénéficier d’aucune dérogation à l’interdiction d’introduction des végétaux spécifiés en Corse et à l’interdiction de circulation des végétaux spécifiés en zone délimitée.
 

Soutien des entreprises en difficulté

Conscient des difficultés économiques et sociales potentiellement aiguës que ces mesures emportent pour l’activité des entreprises concernées, le préfet de Corse a désigné la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) comme interlocuteur unique des professionnels sur ce sujet.

Un guichet dédié a été mis en place pour permettre de déclarer les difficultés individuelles immédiates rencontrées et y apporter une solution personnalisée (corse.redressementproductif@direccte.gouv.fr). A moyen terme, le conseil d’administration du Fonds de mutualisation sanitaire et environnementale (FMSE), réuni le 30 septembre 2015, a approuvé le programme d’indemnisation pour les professionnels corses touchés par Xyllela fastidiosa.

xylella

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
xylella environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter