Bataille de Verdun

rss

Le 21 février 1916, au petit matin, un déluge de feu et de fer craché par un millier de pièces allemandes (dont les terrifiantes Grosses Bertha) s'abat sur Verdun et ses alentours. 300 jours en enfer débutent, dans la boue et le froid, la peur et le sang. Elle fera au total plus de 300.000 morts et disparus, presque autant dans un camp que dans l'autre. Verdun va devenir, dans les consciences nationales française et allemande, le symbole de la Grande Guerre, celui aussi des monstruosités du conflit. Pour les Français, ce sera "la" bataille de 14-18, la seule dans laquelle aucun de ses alliés n'a pris part.

publicité

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation