© CC0 Creative Commons
© CC0 Creative Commons

Notre chroniqueur Jardinage, Pierrick Eberhard partage ses connaissances sur les rosiers

Par Kathleen Garon

Revoir l'émission

A la Sainte-Catherine, tout bois prend racine !

Il est l'heure de planter les rosiers, les arbres, les arbustes... et cela pendant encore quelques semaines. L'enracinement est optimal car la sève ne monte pas et descend dans les racines.
S'il gèle, on décale jusqu'à début févier maximum.

Le rosier à racines nues

C'est beaucoup moins cher mais ça demande des précautions : il faut tremper les racines dans du pralin (rien à voir avec la praline...).
Le pralin est un mélange de terre du jardin, de bouse de vache ou de fumier et de l'eau. On brasse le tout plusieurs fois puis on y trempe les racines du rosier que l'on aura préalablement taillées (20 cm). C'est un engrais qui va en plus les protéger.
Faites un trou de 30 à 40 cm de diamètre dans la terre.
Y déposer de la cornaille (os ou corne d'animaux), engrais naturel ou du fumier de cheval qu'on recouvre avant de déposer les racines pour éviter tout contact.
Il faut ensuite ajouter de la terre de jardin avec du compost et du terreau, bien tasser et arroser plusieurs fois même s'il pleut.

Jardinage : les rosiers 1/2

Espacer les pieds de 20 à 30 cm.
Pour la taille, c'est compliqué : les rosiers botaniques doivent être taillés actuellement. C'est une taille de forme, légère.

La Soyeuse de Lyon fleurit après les gels. C'est la rose choisie par la ville de Lyon pour célébrer les 150 ans du Parc de la Tête d'Or.

Jardinage : les rosiers 2/2


Il est l'heure de rabattre les vivaces. Vous pouvez les diviser pour les replanter ailleurs ou les offrir.

Lyon - Eurexpo : l'entreprise ardéchoise Frappa au salon Solutrans

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne