• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • SPORT
  • CULTURE
  • ÉCONOMIE

Ensemble c’est mieux !

Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Mardi 3 décembre : transmission, contrefaçon et Troll's Production, au sommaire de la Matinale

Par Catherine Roch

Quand les seniors transmettent leur expérience - vers 9H50

  • Grâce à l'association ECTI, Christophe, jeune chef d'entreprise, profite de l'expertise de Gérard, un ancien grand patron. Témoignage.
Témoignage
  • Les bénévoles d'ECTI sont pré-retraités ou retraités. Ils ont été cadres, responsables d’entreprises ou d’administrations, techniciens, artisans, professions libérales... Au sein de délégations départementales et régionales, ils interviennent auprès des jeunes, des collectivités, des ONG et des entreprises (la moitié de leur activité).
  • Ils proposent un accompagnement et des mesures appropriées, que ce soit en période de création, de développement, ou de crise. Précisions avec Claude Roche, délégué régional ECTI Franche-Comté.

Chronique Millésime : les vins contrefaits - vers 10H05

  • Il existe deux contrefaçons des vins : des bouteilles dont l'étiquette a été changée, d'autres dont le contenu a été vidé et remplacé par un autre vin.
  • La  contrefaçon est peu répandue en France, beaucoup plus à l'étranger, notamment en Asie. On estime qu'aujourd'hui, 40 % des vins importés en Chine sont des faux.
  • Sur le marché des vins, devenu très spéculatif, certaines entreprises ont réfléchi à des moyens de protection : inscriptions sur les bouteilles, ou flash code. Les enjeux économiques sont considérables, confirmation avec Muriel Bessard.

Le feuilleton de la semaine : Troll's Production - vers 10H15

  • C'est une structure associative et culturelle unique en son genre ; " Troll's Production" est installée dans un village du jura. Elle organise chaque année plusieurs festivals en Franche-Comté, gère la carrière de plusieurs artistes et enregistre des disques. 
  • Il y a 10 ans, ses fondateurs souhaitaient juste faire jouer leurs amis musiciens dans les cafés de la région. Le petit troll est devenu grand, explication avec Aurélien Bouveret, l'un des co-fondateurs.

Le Direct matin

  • La fréquentation des salons de coiffure est en baisse : on est passé de 6 à 4 visites annuelles en 5 ans. La coiffure est-elle encore un métier d’avenir ? 
  • Chaque année, 40 000 jeunes sortent des écoles, trouvent ils tous un emploi ? Eléments de réponse avec Amélie Douay et ses invités, en direct d'une école de coiffure à Besançon.

A lire aussi

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière