La France en vrai

Logo de l'émission La France en vrai

Polars en Normandie, un documentaire diffusé samedi 1er juin à 15h20

Territoire Polars en Normandie est le 2ème volet de la collection / © INA / France Télévisions
Territoire Polars en Normandie est le 2ème volet de la collection / © INA / France Télévisions

Avec le polar « Normandie Connexion », Marie France Comte nous fait toucher du doigt les racines de la Basse Normandie avec le trafic de Calva. Loin de la Normandie bling-bling, nous allons entrer dans ce film au milieu des terres agricoles gorgées d’eau.

Par Emmanuelle Gayet

Dans le port de Granville, Sylvie Rouch nous parle de la spécialité du pays, les bulots, petits coquillages nécrophages qui hantent son polar « Corps morts ». Sylvie Rouch règle des comptes avec les ennemis de toujours, les îles anglo-normandes, du souvenir de l’ancienne collaboration avec les nazis aux conflits de la pêche aujourd’hui.

Avec Philippe Huet, on retrouve de nuit les clandestins cachés dans les containeurs du port du Havre. Ils sont prêts à tout pour passer en Angleterre, au Canada ou en Amérique. Philippe Huet s’est inspiré de l’affaire du commandant du cargo le Rubis, qui a jeté des passagers clandestins par dessus bord.

Réalité et fiction sont également étroitement liées dans la nouvelle de Didier Daeninckx extraite du recueil « L’espoir en contrebande » (Prix Goncourt de nouvelle 2012), qui s’inspire de l’affaire du curé pédophile Vadeboncoeur. Dans la fiction policière, la réalité normande est là, entre les lignes. Comme dans la gare du Havre où l’ancien juge financier Max Obione nous raconte avec humour les déboires d’un souteneur français avec une fille de l’Est.

Pour conclure, Michel Bussi nous entraine sur les traces d’un des maîtres du roman policier français, l’écrivain normand Maurice Leblanc créateur du personnage Arsène Lupin.

Un film de Jean-Pierre Vedel
Une production de l'INA et de France Télévisions


L'extrait du documentaire :

DMCloud:71519
Extrait du documentaire "Terrioire Polars en Normandie"
Avant-propos de Jean Pierre Vedel

Les polars parlent des gens qui vivent, là, ici et maintenant : une population, celle d’une ville, d’un village, d’un milieu. Ils parlent de nous, ils nous parlent.
J’ai voulu mettre en valeur ce regard de proximité, cette approche concrète du territoire, ce désir de réalité qui traverse la fiction du polar et le rend indissociable du lieu même où l’intrigue se déroule, un lieu concret, unique, incontournable.

J’ai filmé le pays comme un personnage, beau mais fourbe, où la lumière cache l’ombre et la violence. Les coins glissants, trop sombres, les marécages, les gouffres…tous jouent leur rôle dans cette histoire.

J’ai filmé les écrivains, qui nous donnent les clés du pays tel qu’ils le vivent ou le rêvent.

J’ai filmé avec l’idée qu’il fallait qu’entre mes images comme entre leurs lignes on devine le pays, « ici et maintenant ». Car le polar est le nouveau roman social. Balzac, Zola, Victor Hugo seraient aujourd’hui publiés dans la Série Noire.

Le documentaire est là, entre les lignes des polars.

Territoire polars
Une collection en série


Depuis quelques années les adaptations télé ou ciné des polars fleurissent sur nos écrans petits et grands, et on ne compte plus les festivals consacrés au genre.

Qu’on se le dise, le polar est dans le vent, un vent qui a commencé à souffler du côté de Marseille avec feu Jean-Claude Izzo, est passé par Toulouse avec Pascal Dessaint et Bordeaux avec Hervé Le Corre. Il est remonté jusqu’en Normandie avec Philippe Huet en passant par Paris avec Didier Daeninckx.

Dans cette nouvelle collection, Territoire polars, le polar est un moyen original de revisiter une région et d’en dresser non pas la carte postale mais le portrait en noir sur fond rouge. Chaque film documentaire reprendra des romans qui s’inspirent de faits divers ou racontent un lieu, une ambiance, un état d’esprit, toujours étroitement liés au territoire.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les régions se racontaient hier à travers les contes et les légendes populaires. Aujourd’hui, elles se racontent avec des polars.

« Territoire polars » a demandé une véritable synergie entre les antennes régionales et nationale de France 3, une expérience fructueuse. 
Pour cette première saison de « Territoire polars », quatre régions ont coproduit cette série avec l’INA. Les moyens de production ainsi fédérés ont permis à cette collection de prestige de voir le jour. Les régions Midi Pyrénées, Normandie, Corse, Languedoc-Roussillon se sont associées. Chacune de ces régions aura en avant première une diffusion des quatre films de « Territoire polars ». Au mois d’Août, dans une collection d’été, France 3 nationale  diffusera les quatre films sur tout le territoire.