Un été dans le Grand Est

"Un été dans le Grand Est" est une série d'été réalisée par les rédactions de France 3 Alsace, France 3 Champagne-Ardenne et France 3 Lorraine !
Logo de l'émission Un été dans le Grand Est

Un été dans le Grand est : suivez la tournée du glacier historique des Ardennes

© Alexis Dumoulin / France 3 Champagne-Ardenne
© Alexis Dumoulin / France 3 Champagne-Ardenne

Roland Gizzi a fondé Arden Glaces en 1892. Depuis plus d'un siècle, les Ardennais continuent de déguster ses douceurs estivales, aujourd'hui élaborées par ses arrière-petits-enfants.

Par Florence Morel

La devanture du camion à peine ouverte, que deux bambins se ruent sur le camion. "Une boule cassis, une boule vanille et une à la fraise", résume Daniel Gizzi, arrière-petit-fils de Roland Gizzi, fondateur historique d'Arden Glaces. Au volant de son camion réfrigéré, Daniel Gizzi parcourt les Ardennes.

Du soleil, 25-28 degrés, c'est la température idéale

analyse le glacier. Même si ses clients "ont de plus de glaces chez eux, en permanence", c'est toujours un peu la fête quand il installe son camion dans un nouvel endroit. "Alors qu'avant, il n'y avait pas de congélateur, donc quand on passait c'était encore plus la fête", lâche-t-il, un brin de nostalgie dans la voix.

4.000 à 5.000 litres de glaces produites


La fabrication, artisanale, se fait toujours selon le même processus, à Charleville-Mézières. De 4.000 à 5.000 litres y sont produits chaque jour.

Dans de grandes cuves appelées "pasteurisateurs", on y ajoute le lait en poudre, le sucre et la matière grasse du lait. Le produit est ensuite chauffé jusqu'à 82 degrés puis refroidi très vite.

Il faut compter au minimum 4 heures de repos. "Nous laissons reposer entre 12 et 24 heures pour que les arômes se développent", souligne Bertrand Gizzi.

"Nous produisons des glaces bio depuis une vingtaine d'années, et depuis cette année, nous nous sommes mis au vegan", ajoute le glacier.

Arden Glace est le 2eme plus gros fabricant de glace du département. Présente depuis 1892, l'entreprise a vu se succéder quatre générations de Gizzi.

Victime de son succès, Arden Glaces pourrait bien ouvrir une boutique de dégustation.

Retrouvez notre reportage ici :

Un été dans le Grand Est chez Roland glacier

 

A lire aussi

L'Institut Chanteloup mobilisé pour le Téléthon