régions
Choisir une région

Mediterraneo

Des reportages sur l'actualité du bassin méditerranéen chaque samedi à 11h30. Présentation : Yannick Aroussi et Thierry Pardi
Logo de l'émission Mediterraneo

Sauver des vies en mer en temps de Covid-19, c'est l'objectif de l'Ocean Viking

Le Covid-19 a ralenti le pouls de la Terre entière, mais pas les traversées de migrants en Méditerranée. Après trois mois d’arrêt lié à la crise sanitaire, l’Ocean Viking, le bateau humanitaire de l’association SOS Méditerranée, a repris ses opérations de sauvetage en méditerranée le 22 juin. / © H. Renaux/FTV
Le Covid-19 a ralenti le pouls de la Terre entière, mais pas les traversées de migrants en Méditerranée. Après trois mois d’arrêt lié à la crise sanitaire, l’Ocean Viking, le bateau humanitaire de l’association SOS Méditerranée, a repris ses opérations de sauvetage en méditerranée le 22 juin. / © H. Renaux/FTV

Après trois mois d’arrêt d’activité lié à la crise sanitaire, l’association SOS Méditerranée a repris ses sauvetages en mer le 22 juin dernier. La journaliste Hélène Renaux a couvert intégralement la dernière mission en mer de l'Ocean Viking.

Par Nicolas Harle

En l’absence presque totale de bateaux humanitaires pendant le début de la pandémie, au moins 300 personnes sont mortes en mer entre janvier et juin. Depuis le 22 juin dernier, l’association SOS Méditerranée a repris ses sauvetages en mer. Pour continuer à sauver des vies, l’équipage a dû suivre un tout nouveau protocole sanitaire.
Pour Mediterraneo, la journaliste Hélène Renaux a couvert intégralement la dernière mission en mer de SOS Méditerranée : deux semaines de quarantaine à Marseille, trois semaines en mer.

Voir le reportage diffusé dans Mediterraneo

L'Ocean Viking, le bateau humanitaire, reprend enfin ses opérations de sauvetage
Après trois mois d'arrêt lié à la crise sanitaire, l'Ocean Viking, le bateau humanitaire de l'association SOS Méditerranée, reprend enfin ses opérations de sauvetage

 

Sauver des vies en mer en temps de Covid-19

L’Ocean Viking est arrivé en Sicile en juillet, où les réfugiés ont été placés en quarantaine sur un ferry. Le 7 juillet, le bateau-ambulance avait été autorisé à débarquer 180 migrants qu’il avait secourus en mer, à Porto Empedocle en Sicile. Ils ont été transférés sur un ferry pour y observer deux semaines de quarantaine avant leur accueil à terre.

Le navire, qui devait repartir vers Marseille, son port d’attache, avait été sommé de mouiller au large du port sicilien, avec son équipage pour une quarantaine de quatorze jours. Les autorités italiennes ont levé la quarantaine, mais le navire a été immobilisé et il se trouve toujours en Sicile.
Sauvetage de 180 migrants par SOS Méditerranée en pleine crise de la Covid / © H. Renaux / FTV
Sauvetage de 180 migrants par SOS Méditerranée en pleine crise de la Covid / © H. Renaux / FTV


Objectif : éviter toute contamination à bord de l’Ocean Viking

C'était une mission particulièrement difficile. Après trois mois sans sortie pour cause de Covid, les protocoles sanitaires à terre et en mer sont devenus drastiques. Le bateau et ses 180 rescapés ont dû attendre plus de dix jours avant de trouver un port qui les accepte.
A bord de l'Ocean Viking en pleine crise sanitaire, la tension est lourde. / © H. renaux / FTV
A bord de l'Ocean Viking en pleine crise sanitaire, la tension est lourde. / © H. renaux / FTV

La tension à bord était très forte, avec même, pour la première fois de l'histoire de SOS Méditerranée, deux tentatives de suicide.

A lire aussi