• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

ArcelorMittal va fermer temporairement son siège luxembourgeois en 2013

Le siège d'ArcelorMittal à Luxembourg-ville / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Le siège d'ArcelorMittal à Luxembourg-ville / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Le quotidien gratuit luxembourgeois L'essentiel annonce sur son site internet vendredi 23 novembre 2011 la décision du groupe ArcelorMittal de fermer en 2013, temporairement, ses bureaux de l'avenue de la Liberté, siège historique d'Arbed depuis 1922.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

"C'est un symbole fort", écrit le quotidien luxembourgeois qui explique en s'appuyant sur un communiqué du groupe sidérurgique, que ce sont les coûts liés à l'activité du siège qui expliquent cette décision prise pour la première fois depuis que le bâtiment est devenu le siège d'ArcelorMittal (fusion à l'époque du luxembourgeois Arbed, de l'espagnol Aceralia et du francais Usinor) en 2002.

Pour Mittal, il s'agit d'économiser "des coûts dans le monde entier, que ce soit sur les sites de production ou au sein des services généraux et administratifs. Par conséquence, l'administration au Luxembourg montre l'exemple en réduisant ses coûts liés aux bureaux de l'avenue de la Liberté». Le bâtiment consomme «de grandes quantités d'énergie et entraîne des coûts de maintenance élevés», alors qu'il est sous-utilisé depuis quelques années explique le journal qui précise que les 200 employés du siège «seront transférés dans d'autres bureaux» au Grand-Duché, dont le siège d'ArcelorMittal Luxembourg, sur le boulevard d'Avranches. Le groupe indique également qu'une vente du bâtiment historique n'est pas étudiée. 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus