Le village gaulois des ArcelorMittal de Florange devant Bercy

Deux nuits devant le ministère du Redressement productif pour maintenir la pression sur le gouvernement.

Une dizaine des salariés d'ArcelorMittal Florange montés à Paris pour manifester devant l'Assemblée Nationale ont choisi de planter leur tentes pour former un village gaulois devant le ministère du Redressement productif afin de maintenir la pression sur François Hollande et Arnaud Montebourg jusqu'à la fin de l'ultimatum lancé par Mittal pour la reprise de la filière chaude de Florange et alors que Laurence Parisot a dénoncé, jeudi 29 novembre, le procédé de nationalisation.

"On veut montrer qu'on est mobilisé jusqu'au bout", explique Edouard Martin, représentant CFDT de l'intersyndicale de Florange. "L'annonce d'Arnaud Montebourg de l'existence d'un repreneur c'est la preuve que le site est viable et rentable. C'est un pied de nez à Mittal. La balle est désormais dans son camp mais c'est un dogmatique et il ne reculera probablement pas."

##fr3r_https_disabled##

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité